Accord gouvernement-plateforme syndicale: les articles 1 et 2 tardent à être appliqués

Accord gouvernement-plateforme syndicale: les articles 1 et 2 tardent à être appliqués

Dans l’accord signé entre le gouvernement et la plateforme syndicale revendicative le 26 octobre dernier, il est fait mention de la mise sur pied d’un comité paritaire dans un délai n’excédant pas une semaine. Mais déjà les termes de l’accord ne sont pas respectés.

L’article 1er de l’accord du 26 octobre stipule qu’ “Un comité paritaire gouvernement/plateforme syndicale revendicative sera mis en place dans un délai n’excédant pas une semaine après la signature du protocole d’accord”.

Mais dix jours après la signature de l’accord, la mise en place de ce comité n’est pas encore effective. Selon nos informations, le jeudi 1er novembre 2018, le gouvernement aurait informé les syndicalistes que le projet d’arrêté portant création du comité paritaire est en circuit.

Le retard pris dans la mise sur pied du comité paritaire entraîne de fait le prolongement du délai que fixe l’article 2 pour l’assainissement du fichier de la solde.  Le comité paritaire a pour mission: l’assainissement du fichier de la solde sur une période n’excédant pas 45 jours; l’audit des diplômes en collaboration avec le cabinet adjudicataire de ce marché dans un délai responsable”.

Ce retard suscite une autre inquiétude qui porte la création d’un haut comité technique tripartite pour poursuivre les discussions sur les autres points de revendications de la plateforme prévue à l’article.

Pour le moment, les membres de la plateforme syndicale revendicative se réservent de commenter le retard qu’a pris la mise sur pied du comité paritaire qui entraîne le non-respect des termes de l’accord.

En attendant, sa création et la fin du mois de janvier 2019 où une augmentation de 15% sera faite aux travailleurs tchadiens, la reprise dans les hôpitaux et écoles publiques est effective.

Un commentaire

Laisser un commentaire