40ème anniversaire de la guerre civile : l’AJASSA réunit les témoins et les jeunes autour d’une table

Dans le cadre de la commémoration du 40ème anniversaire de la tragédie du 12 février 1979, l’Association des Jeunes Arc-en-ciel pour la Stabilité Sociale en Afrique (AJASSA) a organisé une causerie-débat au sein de l’université HEC-Tchad. Cette activité a réuni les victimes et la génération d’après 1979.

Cette causerie a eu comme panelistes Dr Ali Abderamane Haggar, Me Hissein Ngaro, M. Abdelkerim Koulbou, Dr Djigaou Match, M. Mahamat Ngartomia, Dr Abdoulaye Moussa Djibrine, et M. Mbairamadji Désiré. Ceux-ci se passent témoins des évènements du 1979 et de la suite. Le thème retenu lors de cette conférence est : « le vivre ensemble dans la justice et la paix pour un Tchad sans tragédie ». Ce débat enrichissant, pour les étudiants, leur a permis de comprendre réellement l’histoire de la tragédie des années 1980, d’échanger d’idées, de changer de mentalité afin de prôner  la paix. Les intervenants de cette journée ont été témoins oculaires de cette tragédie. Selon les témoignages des panélistes, ils vivaient tous ensemble un Tchad en miniature avant ces évènements tragiques. Les conférenciers laissent entendre qu’avant ce phénomène, « ils se connaissaient sans pour autant connaître l’appartenance ethnique de chacun. Il n’y avait ni Sudiste, ni Nordiste. Tous vivaient en symbiose et en harmonie ». « Pour que cette ambiance et cette fraternité puissent régner de nos jours, il faut briser les barrières qui existent visiblement ou mentalement, la peur qui est entre nous et avoir un même objectif de vouloir prôner la paix et faire avancer positivement les choses », intervient un panéliste.

En effet, au cours de cet exposé quelques étudiants ont exprimé leurs préoccupations et en retour ont reçu des réponses et des explications convaincantes.

Maïmouna Mahamat Ousmane

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :