2e Forum national inclusif : Les recommandations de la 3e journée

2e Forum national inclusif : Les recommandations de la 3e journée

2eme forum national inclusif : Pour le troisième jour du forum national inclusif, plusieurs propositions sur différents domaines ont été faites.

Ce vendredi 31 octobre marque le troisième jour du déroulement du deuxième forum national inclusif. Les échanges ont tout d’abord commencé par la synthèse de la journée précédente faite par le Rapporteur General.

La parole a été ensuite accordée par la présidente du présidium à M.SENOUSSI HASSANA, Mme NELOUM MBAIGOTO et le Député JACQUES LAOUHINGAMAY qui ont présenté les thèmes se rapportant à la forme de l’Etat, le régime politique et le réamenagement des grandes institutions, puis le régime des parlementaires.

Parlant de la réforme de l’Etat, sur les quatorze résolutions formulées au premier forum, huit ont été réalisées, deux en cours de réalisation et quatre n’ont pas été réalisées.

Le résumé des pré-forums et les apports en ligne expriment le souhait des participants de maintenir les sous-préfectures et de nommer les administrateurs sur la base du mérite; de rendre effective l’autonomisation des collectivités autonomes dans la gestion financière et administrative, et de proposer une loi fixant les règles relatives à la déconcentration.

Le thème portant sur le régime politique et le réaménagement des grandes institutions a été présenté par Mme NELOUM MBAIGOTO. Sur ce thème, huit résolutions ont été prises en 2018. Six ont été entièrement réalisées, une en cours de réalisation et une est non réalisée.

Les recommandations faites lors des pré –forums par les Tchadiens de l’intérieur et de la diaspora portent notamment sur la création d’un poste de vice-président et la réhabilitation de la primature; la création du Senat ; le rétablissement de la médiature et de la cour des comptes ; la révision à la baisse de l’âge à la candidature présidentielle (actuellement de 45 ans) ; la suppression du conseil économique, social et culturel.

Sur la question de l’âge minimum  de la candidature à la présidence de la République, pour certains intervenants, l’âge fixé par la constitution du 04 mai 2018 à 45 ans exclut une majorité de la population qui est jeunes.

Le sujet portant sur le changement du drapeau a été également mis sur la table. La plupart des participants soutiennent plutôt qu’il appartient à la Roumanie de remplacer son drapeau qui est postérieur à celui du Tchad. Sur la question de l’hymne national, tous s’accordent sur son maintien.

Le chef de file de la majorité, Mahamat Zène Bada, soutenant la création d’une Vice-présidence, indique que la suppression de la primature a favorisé la fluidité de l’administration et que l’économie est aujourd’hui plus robuste qu’avant 2018.Il est favorable à la création du Sénat en cohérence avec le régime fortement décentralisé du Tchad. Cette création du Sénat emporte ipso facto la suppression du Haut conseil des collectivités locales et des chefferies traditionnelles et celle du Conseil économique, social et culturel.

Tout en prenant acte des résolutions du forum sur la suppression du serment confessionnel et la limitation du mandat des élus locaux, le chef de file de l’opposition Romadoumngar Félix Nialbé plaide pour la réhabilitation de la primature.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :