Le 24e sommet de l'UA se termine par l'adoption de l'Agenda 2063

ADDIS ABEBA, 31 janvier (Xinhua) — Le 24e sommet de l’Union africaine (UA) s’est terminé samedi soir par l’adoption de l’Agenda 2063, vision et plan d’action pour une Afrique prospère et pacifique.

Au cours de deux jours de travaux, les dirigeants africains ont examiné diverses questions dont l’épidémie d’Ebola et la menace sur la sécurité du continent.

Dans son discours prononcé à la session de clôture, le président zimbabwéen Robert Mugabe, désomais président en exercice de l’organisation continentale, a indiqué que le sommet était couronné de succès et avait permis aux leaders d’échanger les points de vue sur des questions relatives au développement socio- économique du continent.

“Au cours des deux derniers jours, nous avons eu un échange de vues franche, robuste et fructueuse sur les défis essentiels auxquels notre continent est confronté”, a-t-il indiqué.

“L’adoption du cadre de l’Agenda 2063 par l’assemblée représente une étape importante dans notre développement”, a-t-il dit.

Le sommet a appelé les pays membres à mettre en oeuvre les grands projets qui ont été adoptés par l’assemblée, y compris le réseau ferroviaire à haute vitesse, le projet hydroélectrique Inga III, l’aviation et le projet spatial, et le réseau panafricain, a rappelé M. Mugabe.

Les dirigeants ont aussi convenu, dans le cadre de l’Agenda 2063, d’utiliser les ressources du continent pour le bénéfice de ses peuples.

“Pour atteindre cet objectif, nous devons intensifier nos efforts pour ajouter la valeur et bénéficier de nos ressources minérales, en vue de l’industrialisation et de la création d’emplois pour nos peuples, notamment nos jeunes”, a souligné M. Mugabe.

Rappelant le thème du 24e sommet, “l’année de l’autonomisation des femmes et le développement en vue de la réalisation de l’Agenda 2063 de l’ Afrique”, le président Mugabe a affirmé qu’il y aurait des discussions sur ce thème lors du prochain sommet, qui aura lieu début juillet en Afrique du Sud.

Le sommet a aussi abordé les sources alternatives de financement pour l’Afrique.

Les dirigeants africains ont par ailleurs décidé d’accélérer les efforts pour établir le centre africain de contrôle et de prévention des maladies.

Reconnaissant les progrès enregistrés dans le domaine de la paix et de la sécurité, les leaders ont exprimé leur inquiétude sur la situation dans certaines régions telles que la Libye, le Mali, la République centrafricaine, le Soudan du Sud, la Somalie et la RD Congo.

“A cet égard, nous nous engageons à redoubler nos efforts pour réaliser la paix et la stabilité dans ces régions”, a déclaré M. Mugabe.

L’UA soutient fermement les pays membres confrontés au fléau du terrorisme et de l’extrémisme démontrés par différentes groupes, a- t-il dit.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :