Par un point de presse ce samedi, six membres du bureau exécutif du Parti socialiste sans frontières (PSF) annoncent leur démission du parti. Il s’agit du secrétaire général adjoint, Mahamat Adam Moussa ; du secrétaire national adjoint chargé de la sensibilisation, de la mobilisation et de l’animation, Sadam Souleyman Khamis ; du chargé de la communication, Mahamat Taher Abdelkerim ; du secrétaire national chargé de la bonne gouvernance et des droits de l’homme, Dr Mahamat Oumar Adam ; du secrétaire national chargé de la jeunesse et des sports, Abdoulwahit Mahamat Daoud et du secrétaire général adjoint du bureau des jeunes, Mahamat Saleh Ahmat Mahamat.

Ces six désormais ex-membres du bureau exécutif du PSF disent rejeter ce qui est survenu le 20 octobre en termes de « tuerie, de destruction, de rupture du tissu social et déraillement de la revendication politique ». Des faits qu’ils attribuent au discours politique « incitatif initié par certains responsables politiques contre l’unité nationale ».

En rappel, le PSF de Yaya Dillo fait partie des partis et organisations de la société civile qui ont appelé à la marche du 20 octobre pour protester contre la prolongation de la transition de deux ans. Marche qui a fait une cinquantaine de morts selon le gouvernement et au moins une centaine selon les organisateurs, ainsi que des centaines de blessés et de personnes arrêtées.

Yaya Dillo n’était pas joignable par téléphone pour donner sa version des faits.