Le Secrétaire général de la province du Moyen-Chari, Fidele Kodé Ngolo, a présidé ce 15 mai 2024 à Sarh l’atelier de formation des acteurs du système d’état civil. 

Cet atelier vise essentiellement à outiller les officiers et agents de l’état civil avec les textes réglementant les nouvelles procédures de déclaration des faits d’état civil et de délivrance des titres sécurisés.

Le Directeur du système intégré sécurisé de l’Agence nationale des titres sécurisés (ANATS), Breye Gouloua de souligner que pendant trois jours, l’atelier portera sur le cadre juridique de création et de fonctionnement de ladite institution, celui des enrôlements biométriques des adultes et de l’enregistrement des nouveau-nés dans le registre national biométrique des populations.

Ouvrant cette séance de formation, le Secrétaire général de la province du Moyen-Chari, Fidele Kodé Ngolo a déclaré que ce nouveau système vient révolutionner le cadre juridique de collecte des données sur des personnes de manière à inclure la biométrie. Selon lui, la biométrie permet d’avoir l’identité de toute personne à travers le Numéro national d’Identification (NNI).

Fidele Kodé Ngolo exhorte les participants à échanger de manière fructueuse entre eux et avec les formateurs sur ces nouveaux outils.