jeudi 9 décembre 2021

Moundou : des journalistes des radios communautaires en formation sur la prévention de conflit en période de transition

 

La Haute autorité des media et de l’audiovisuel (HAMA), en partenariat avec l’UNESCO, forme du 24 au 26 novembre à Moundou, chef-lieu de la province du Logone Occidental, des journalistes des radios communautaires sur la collecte  et le traitement d’informations sensibles et la prévention de conflit en période de transition.

Selon le coordonnateur de la HAMA pour les provinces du Logone Occidental et Oriental, Djim-amdigam Bertin, cette formation est initiée pour endiguer les messages de « haine » distillés dans certains médias et rappeler le bien-fondé de la promotion de la cohabitation pacifique. « Nous observons malheureusement çà et là des tensions entrainant parfois des conflits communautaires, mais surtout la recrudescence des discours de la haine distillés dans certains médias (…) la radio, lorsqu’elle est utilisée à mauvais escient devient un instrument dangereux pour la société. Le rôle du journaliste est de travailler à changer des mentalités et des comportements. Aucun pays au monde ne peut se développer dans la violence », exhorte-t-il.

Le représentant du coordonnateur par intérim de l’UNESCO, Jean Philippe Odinakachi, abonde dans le même sens.   « La liberté de la presse est une pierre angulaire de toute démocratie et un moteur essentiel de la transition démocratique (…) L’UNESCO protège la liberté de presse et d’expression. Mais cette liberté ne signifie pas dire et écrire tout ce qui nous passe par la tête, mais d’exprimer avec responsabilité ce qui contribue au bien de nos communautés, voire de l’humanité. Le journaliste est la conscience orale de l’opinion et de la société ».

Les médias nationaux ont un rôle prépondérant à jouer pendant et après la transition, reconnait le secrétaire général de la province du Logone Occidental, Tchouzoubé Sidang Basile. « Cette période requiert la mobilisation de tous les médias pour la production d’articles et d’émissions objectives et neutres à même de stimuler l’implication positive des Tchadiens dans les débats en perspective et prévenir les conflits de tous les ordres.  La transition a besoin des acteurs des médias vecteurs de paix. Vous devez promouvoir le mieux vivre, la cohésion et l’unité nationale. Les médias doivent rassembler et non diviser », lance-t-il.

Laisser un commentaire

économie

L’association le Réveil de la jeunesse forme des jeunes en méthodologie de rédaction administrative

L’association le Réveil de la jeunesse ( ARJ) a remis ce matin, des attestations aux participants à sa formation en méthodologie de rédaction administrative,...

Podcast : Sitack Yombatina annonce une marche pacifique et reprécise les engagements de “Wakit tama”

PODCAST-La Coordination des actions citoyennes, « Wakit tama », prévoit faire une énième marche pacifique, ce samedi 11 décembre. Dr Sitack Yombatina, l’un des porte-paroles de...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
551 votes · 552 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité