L’ONRTV est devenu média de remerciement pour la réélection du chef de l’État

L’ONRTV est devenu média de remerciement pour la réélection du chef de l’État

«Le planton du sous-préfet de telle localité, le cousin du chef de tel village félicite le chef de l’État Idriss Déby Itno pour sa réélection à la magistrature suprême et prie Dieu le Tout-Puissant de  l’aider dans ses nobles missions»… Les auditeurs de la Radio Nationale Tchadienne (RNT) et les spectateurs de la Télé Tchad sont submergés par la lecture des messages de félicitation adressés au président de la République pour sa réélection, à l’issue du scrutin du 10 avril 2016. Ces messages d’une quinzaine de minutes diffusés en plein journal, deviennent de plus en plus lassants, voire même ridicules pour plus d’un citoyen.

Pourtant à la RNT, il y a une tranche spéciale d’environ une heure dans la matinée, dans la mi-journée et dans la soirée pour les communiqués, surtout en français et en arabe, les deux langues officielles. Il y a également la possibilité de faire passer son message dans les langues vernaculaires, la diffusion dans les tranches spéciales étant payantes. Est-ce une déviance? C’est difficile de répondre.

À la Télé Tchad, c’est le même son de musique, ces messages pourraient être diffusés sous forme de publicité. Si le service marketing de l’ONRTV était ingénieux, leur diffusion pourrait occasionner assez de redevances dans la caisse de l’institution en ce temps de crise. Pour l’heure, au lieu de faire gagner de l’argent au trésor public, c’est un folklore indigeste que nous sert l’ONRTV dans un journal de 30 min, dont 10 minutes sont réservées à de l’information pure. C’est 10 minutes de bringues ou ont voit des militants et membres des bureaux de soutien faire la fête.

Quelques téléspectateurs interrogés par nos soins ne cachent pas leur désapprobation “je ne regarde la Télé Tchad que pour le journal, avec le cirque qu’on a ces jours je n’ai pas envie de regarder le journal” dénonce Allaramadji Alphonse.

C’est du n’importe quoi, c’est ridicule à la RNT c’est exagéré, la radio là est devenu n’importe quoi wallaî doukou bass” lâche le boutiquier Annour.

Certains l’expliquent par le manque de programmes et contenus de qualité au journal, d’autres parlent de soucis de faire plaisir au Chef de l’Etat ou encore une affaire de Gombo de journalistes, allez savoir.

Un commentaire

  1. Jamaya
    10 mai 2016 at 21 h 16 min Répondre

    Ce sont des guignols , et comme tout guignol on les oubliera vite.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :