Le mariage des mineurs bientôt interdit

0
839
image d'illustration

N’DJAMENA, 12 mars (Xinhua) — Le gouvernement tchadien a adopté un projet d’ordonnance portant interdiction du mariage d’enfants mineurs, a annoncé le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Hassan Sylla Bakari, dans un compte-rendu du conseil des ministres tenu jeudi dans la capitale.

Ce projet d’ordonnance qui aura une valeur de loi une fois signé par le chef de l’Etat, “vient concrétiser l’engagement pris par le président Déby Itno à la rencontre des Premières dames d’Afrique sur le mariage des enfants lors du dernier sommet de l’Union africaine, tenu à Addis-Abeba”, a  affirmé M. Sylla Bakari.

La nouvelle loi interdit le mariage d’enfants mineurs en République du Tchad et punit d’un emprisonnement de 5 à 10 ans et une amende de 500.000 F CFA à 5 millions F CFA (environ 1.000 à 10.000 USD), toute personne, toute autorité civile, religieuse ou traditionnelle qui contraint, par quelque moyen que ce soit, un mineur (moins de 18 ans) au mariage.

En marge de la célébration de la Journée internationale de la femme, célébrée dimanche dernier dans la capitale, la Première dame du Tchad, Mme Hinda Déby Itno, a annoncé une campagne nationale contre le mariage précoce à partir du 14 mars prochain. Le mariage précoce, très répandu au Tchad, est la cause principale des fistules obstétricales qui frappent des milliers de femmes et de jeunes filles.

Laisser un commentaire