samedi 28 janvier 2023

Mandoul : le préfet de la Moula sensibilise à la cohabitation pacifique

Le préfet de la Moula, Abakar Ousmane, a entamé le 3 mai, dans le canton Bekamba, une tournée de sensibilisation à la cohabitation pacifique. Les 4 cantons du département sont concernés par cette campagne.

Les problèmes récurrents du canton Bekamba sont les conflits communautaires, éleveurs-agriculteurs, les cas de vol et la famine, énumère le maire de la commune de Bekamba, Djinante Mahamat.

Le chef de canton de Bekamba, Abakar Koyoumtan Madjitoloum, indique que cette tournée n’a pas pour objectif de faire le procès d’un camp contre un autre. « Notre présence parmi vous s’articule sur quatre points : la cohabitation pacifique, les conflits agriculteurs-éleveurs, le désarmement, l’environnement. Nous ne sommes pas ici pour faire un procès ou condamner quelqu’un. Mais, c’est pour chercher à résoudre les maux qui minent la population de la Moula. A partir de Bekamba, nous devons trouver de solutions pour la population d’autres localités. Il faut être sincère pour lever tout équivoque. Résolvons nos problèmes entre nous », lance-t-il.

Le message de pardon et de résolution pacifique des conflits est aussi repris par le préfet de la Moula, Akabar Ousmane Djabre. « Enterrons la hache de guerre. Oublions ce qui s’est passé. Traçons notre chemin. Évitons la haine, la division. Vous avez vos responsables, ils peuvent résoudre les problèmes qui surviennent. On ne peut pas résoudre les problèmes que par la voie des armes ».

Désormais, martèle Abakar Ousmane Djabre, la loi sera appliquée dans toute sa rigueur pour les fauteurs de troubles. « A partir d’aujourd’hui, les responsabilités seront situées. Si je suis éleveur, je dois éviter que mon bétail ne détruise les champs qui sont tout autour. Nous allons appliquer la loi sur tout fautif. On doit être un exemple pour les autres. Faites confiance aux militaires qui sont chargés de votre protection.  Ne les fuyez pas ! », demande-t-il.  

Laisser un commentaire

économie

“Après l’adoption de la constitution, la CONOREC sera dissoute et remplacée” Mahamat Idriss Deby

"Après l’adoption de la constitution, la CONOREC sera dissoute et remplacée" Mahamat Idriss Deby. Le président de transition l’a annoncé aux acteurs politiques. ...

Tchad : Mahamat Idriss Deby promet le respect “strict” du délai de la transition

Face aux responsables des partis politiques ce jour, le président de transition, Mahamat Idriss Deby, s’engage à soutenir la bonne marche du processus électoral,...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1097 votes · 1098 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité