mardi 6 décembre 2022

Mandoul : des éleveurs se joignent à la population de Bedaya pour pleurer les victimes de Sandana


Bedaya, un village situé à 35 kilomètres de Koumra dans le département du Mandoul oriental organise à son tour son recueillement en mémoire des victimes de la tuerie de Sandana.


C’est dans un climat calme et un sentiment douloureux partagé que le Mbang Dayang, sa Majesté Ngueyambaye Ngaral et la population de Bedaya se sont recueillis ce mercredi 16 février, dans les locaux de l’école du centre.

Hommes, femmes, jeunes, enfants, chefs traditionnels, prêtres de l’initiation et toute la population sortie massivement ont participé à ce recueillement funèbre. Une délégation des éleveurs de la zone s’est aussi jointe à l’assistance pour honorer la mémoire des victimes de la tuerie de Sandana.

Place aux hommages. La colère est palpable sur tous les visages. Pour le représentant des jeunes de Bedaya, Allarangué Noé, cette cérémonie n’est pas un regroupement pour préparer une vengeance mais “plutot pour compatir avec les habitants de Sandana”. Car, explique-t-il, les habitants de Sandana sont les ressortissants de Bedaya partis se débrouiller et finalement ils ont élu domicile.

Prenant la parole, le chef de la communauté, Toriaira Jacques, venu de Sarh pour la circonstance a exprimé de vive voix sa colère. Pour lui, les éleveurs se comportent en des “conquérants”. “C’est pourquoi ils s’adonnent à ce genre de barbarie pour terroriser la population”, lâche-t-il. Alladabaye Ngaryanan, grande figure du Mouvement patriotique du salut de la province, lui emboîte aussi les pas : “le silence et l’hospitalité ne sont pas des signes de faiblesse”. Il invite les chefs traditionnels à prendre leurs responsabilités pour préserver la dignité des natifs de la localité.

A son tour, le chef de canton de Bessada, Yedjingué Nambessengar, a demandé à tous les initiés de s’agenouiller. Chose faite. Pour lui, trop c’est trop. “Si l’État ne peut pas assurer la sécurité de sa population, il y a lieu de diviser le pays et que chaque localité assure sa sécurité”, propose-t-il.

Quant au Mbang Dayang, Sa Majesté Ngueyambaye Ngaral, il invite la population à rester prudente. La même recommandation est réitérée par le chef de canton de Bedaya, Nguemadoum Djasna Titendjibaye.

Laisser un commentaire

économie

Inscription à l’université de N’Djaména : un chemin de croix

Entamé le 16 novembre, le recrutement à l’université de N’Djamena draine un nombre important de bacheliers. Problème : par manque de place, à 9...

L’UNICEF lance un appel de fonds d’urgence d’un montant de 10,3 milliards de dollars pour assister les enfants en 2023

Pour l’année 2023, le Fonds des Nations-unies pour l’enfance (UNICEF) est en quête d’un fonds d’urgence pour une aide humanitaire dans 5 pays touchés...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1037 votes · 1038 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité