Initialement prévu pour le 19 mars dernier, le référendum constitutionnel aura finalement lieu au Mali le 18 juin prochain, a annoncé vendredi le ministre malien de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, porte-parole du gouvernement, citant un décret présidentiel lu à la télévision nationale.

Outre la convocation du collège électoral, le décret fixe l’ouverture de la campagne électorale au 2 juin et sa clôture au 16 juin.

Si le collège électoral est convoqué le dimanche 18 juin 2023 pour se prononcer sur le projet de Constitution, les membres des Forces de défense et de sécurité (FDS) vont, elles, voter par anticipation le dimanche 11 juin 2023, conformément à la loi électorale.

Une transition politique est en cours au Mali depuis le 15 septembre 2020. Préalablement fixée à 18 mois, elle a été prolongée jusqu’à février 2024, aux termes d’un décret du président Assimi Goïta fixant la durée de la transition à 24 mois, à compter du 26 mars 2022.

Le nouveau chronogramme prévoit, par ailleurs, que les deux tours de la présidentielle (si le second tour s’avère nécessaire) auront lieu en février 2024.