Opposé au conflit armé dans le nord du Mali et appelant au renforcement de la lutte antiterroriste, le Mouvement pour le salut de l’Azawad avait, depuis deux semaines, dénoncé la rupture de l’accord de paix d’Alger ainsi que les opérations militaires annoncées par le CSP-PSD. A la veille des hostilités, il s’en était désolidarisé, rapporte l’agence Ecofin.

Au Mali, le Mouvement pour le salut de l’Azawad (MSA) a annoncé son retrait du Cadre stratégique permanent pour la paix, la sécurité et le développement (CSP-PSD).

Dans un communiqué daté du dimanche 24 septembre, le mouvement a détaillé les raisons qui justifient sa décision, en l’occurrence, le conflit engagé dans le nord du Mali par le CSP-PSD contre le gouvernement de la transition.

« Le MSA, membre fondateur du CSP-PSD, regrettant la déclaration non consensuelle du CSP-PSD en date du 10 septembre 2023, par laquelle il engage un conflit armé contre les Forces armées maliennes, informe l’opinion nationale et internationale qu’il quitte définitivement le CSP-PSD à compter de la signature de cette déclaration », indique son secrétaire général, Moussa Ag Acharatoumane, dans sa note.