mercredi 1 février 2023

Mahamat Idriss Déby dément un redéploiement de l’armée française au Tchad

Le président du Conseil militaire de transition, Mahamat Idriss Déby Itno s’est prononcé sur les allégations faisant état de l’implantation d’autres bases françaises sur le territoire tchadien. C’était à l’occasion de la réunion mensuelle sur la sécurité tenue ce lundi.

Depuis quelques jours, des allégations font état de l’implantation d’autres bases françaises dans cinq villes du Tchad. La coalition Wakit Tamma a même accusé le gouvernement d’autoriser cette implantation sans l’avis du peuple ou de ces représentants. La coalition a même organisé une marche le samedi 14 mai contre la politique française au Tchad ayant entrainé des casses.

Après le démenti de l’ambassade de France, c’est le chef de l’Etat tchadien qui prend la parole à ce sujet.

“Il est temps que cesse les allégations mensongères et sans aucun fondement qui circulent sur le redéploiement des forces françaises à l’intérieur du pays ou l’envoi des forces tchadiennes au Yémen”, tranche Mahamat Idriss Déby.

Pour le chef de l’Etat, ceux qui font de la division, de la haine, de la violence, du mensonge et du tribalisme un “fonds de commerce” politique doivent cesser. Car, indique-t-il, “cette pratique égoïste constitue un frein majeur à la construction d’un Tchad uni, réconcilié, fort et havre de paix”. 

Lire aussi : Manifestation de samedi : le chef de l’Etat instruit le gouvernement de faire appliquer la loi dans “toute sa rigueur”

 Mahamat Idriss Déby déclare que le Conseil Militaire de Transition est pleinement conscient de tous les problèmes socioéconomiques qui minent la société tchadienne et comprend “parfaitement” les aspirations légitimes de ceux qui aspirent à l’émergence d’un Tchad meilleur pour tous, débarrassé de tous les maux et résolument tourné vers le développement intégré et durable.

Mais, indique-t-il, le problème du Tchad n’est pas à chercher ailleurs. “Ne nous trompons pas. Ne cherchons pas ailleurs. N’allons pas loin. Nos problèmes sont des problèmes nationaux et ils émanent de nos propres manquements cumulés qui doivent être corrigés”.

C’est pourquoi, le PCMT réitère son engagement à organiser un Dialogue National Inclusif qui offrira un “cadre idoine, légitime et représentatif pour discuter librement, sereinement et ensemble de tous les problèmes qui ont émaillé la vie de notre nation”.

Laisser un commentaire

économie

تم تعين السفير طاهر النظيف سفيراً فوق العادة ومطلق الصلاحية لدى جمهورية تشاد بدولة الكويت

تم تعين السفير طاهر النظيف سفيراً فوق العادة ومطلق الصلاحية لدى جمهورية تشاد بدولة الكويت

Conflit intercommunautaire : situation encore tendue dans le canton Kouka

Les deux communautés du village Dokotchi dans le canton Kouka situé à 15km de Koundjourou se regardent en chien de faïence depuis la mort,...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1102 votes · 1103 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité