vendredi 3 février 2023

Lutte contre le blanchiment d’argent : la SGT accompagne ses clients dans le respect de la règlementation des changes

La filiale de la banque française Société Générale Tchad (SGT) a organisé ce mardi 4 octobre 2022, un échange avec ses clients entreprises sur des questions liées à la nouvelle règlementation de change : ses enjeux, son impact dans le business et les solutions proposées pour s’y conformer.

Afin d’assurer une mise en œuvre efficace de la règlementation des changes, instaurée par la banque centrale, la Société Générale Tchad (SGT), à travers une rencontre d’échanges, a voulu expliquer à ses clients entreprises les enjeux, risques et impact de cette règlementation dans leur business et débattre des solutions afin d’éviter des sanctions.

Pour mémoire, en date du 20 juin dernier, le Gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) a invité les services des douanes de certains pays de la Communauté des Etats de l’Afrique Centrale (CEMAC), au respect scrupuleux de la répartition des compétences en matière de contrôle et de mise en œuvre des sanctions relatives aux manquements à la règlementation des changes. Ce rappel à l’ordre fait suite au constat de la récurrence dans certains pays CEMAC, de sanctions prononcées par les administrations douanières à l’issue des procédures de contrôle du respect de la règlementation des changes, en violation flagrante des règles déterminant les compétences de chaque entité administrative.

Une vue des participants aux échanges

Face à cela, de nombreux commerçants tchadiens ont fait face à un problème qui est celui de l’appropriation de la nouvelle règlementation de change qui vise à lutter contre le blanchiment d’argent et autres. C’est fort de ce constat que les responsables de la Société Générale Tchad ont trouvé nécessaire d’éclairer, prodiguer des conseils et solutions à adopter à leurs clients pour s’approprier la nouvelle règlementation.

Les conseils et l’expertise de la Société Générale Tchad

Selon Léovic Fotso, Directeur régional Paiements de Société Générale Afrique Centrale et de l’Est, membre du panel mis en place afin d’apporter des éclaircissements sur la question, trois conseils peuvent faire éviter les sanctions et les pénalités. « Que chacun s’approprie la règlementation, s’adapte par le changement dans l’ancienne pratique et fasse attention au choix des partenaires bancaires. Cela vous épargne le paiement des pénalités », a-t-il conseillé.

Le panel

Pour Mahamat Karambal de la banque centrale, les pénalités n’interviennent pour les agents économiques que lorsqu’il y a défaut d’appropriation, dont la déclaration des informations erronées à la BEAC. « C’est pourquoi, quand un client a un problème, il doit remonter l’information en écrivant et il revient à la banque centrale d’analyser les raisons de ce problème et sanctionner ou pas : ceci est un réflexe à développer pour ne pas vous exposer à l’interdiction de ne plus effectuer des opérations à travers la banque centrale ». Et Mme Sessou Arianne de renseigner que la règlementation n’a pas pour vocation exclusive de sanctionner mais bien, de contrôler. « C’est pour cela que chez nous, à la SGT, nous avons mis un service dédié à cela sur pied pour éviter de pénaliser nos clients. Dès lors que vous recevez une lettre de relance, approchez-vous de votre gestionnaire de compte au plus vite pour résoudre le problème et ainsi vous donner une chance d’éviter des pénalités », conseille-t-elle.

Pour elle, sa banque dispose d’une expertise avérée pour résoudre les problèmes de ses clients, d’où la confiance réciproque entre elle et ce dernier. La Directrice Générale adjointe de SGT suggère à ses clients de réactualiser régulièrement, la liste de leurs fournisseurs pour éviter des mauvaises surprises.

Lors des questions réponses, certains responsables ont témoigné des difficultés auxquelles ils font face lors des transactions internationales. Des conseils et orientations leur ont été servis et la meilleure manière selon les responsables de la SGT, est que les clients s’approprient le service digital de la banque qui est un moyen efficace pour éviter des petits soucis liés aux transferts, au suivi des activités sur leurs comptes, etc. D’autres clients, d’autre part, ont témoigné sur la sécurité, fiabilité et la fluidité des services de la Société Générale Tchad par rapport aux autres banques de la place.

Adama Ouattara, Directeur général de la Société Générale Tchad

Occasion pour le Directeur Général de la Société Générale Tchad (SGT), Adama Ouattara, d’exprimer sa gratitude et sa joie envers ses clients grâce auxquels, sa banque demeure la meilleure sur le plan national. Il appelle ses clients à s’approprier la nouvelle règlementation des changes, l’objet d’échange entre le personnel de sa banque et ses clients. « Notre engagement est d’être un partenaire responsable, digne de confiance et prompt à réagir afin de vous aider à mieux appréhender cette nouvelle règlementation. Notre vocation au quotidien est de vous apporter les solutions et expertises disponibles au sein du groupe Société Générale pour vous aider à développer sereinement votre activité de commerce international », rassure Adama Ouattara.

Laisser un commentaire

économie

Le DG des impôts énumère les principales réformes apportées à la loi de finances 2023

Lors d’un point de presse organisé ce 3 février, le directeur général des impôts, Mbairari Bari Henri, est revenu sur le contexte de l’élaboration...

Corruption : le Tchad est classé 167ème sur 180 pays dans le monde en 2022

Selon le baromètre 2022 de Transparency International sur l'indice de perception de la corruption dans le monde publié le 31 janvier 2023, le Tchad,...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1105 votes · 1106 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité