jeudi 2 février 2023

L’ex-Inspecteur général d’État réagit à la polémique liée à la réforme de véhicules de l’IGE

Droit de réponse – Depuis le 31 octobre 2022, certains médias web, en l’occurrence Tribuneinfos.com et Tchadinfos.com, en manque d’informations utiles et crédibles, commentent avec maladresse une lettre du Président de la Commission des Reformes des véhicules administratifs (CIRVA) adressée à l’Inspecteur Général d’Etat, dans le cadre d’une procédure des reformes des véhicules administratifs.

En effet, les différents articles publiés sur les réseaux sociaux, font erronément état du rejet des demandes de réformes abusives de 54 véhicules par les responsables de l’IGE.

Premièrement, il convient de préciser que les demandes de réforme des véhicules administratifs faites par le personnel de l’IGE constituent, de prime abord, un droit pour les détenteurs des véhicules dès lors que ceux-ci remplissent les conditions de réforme énumérées à l’article 1er alinéa 2 du décret N° 260/PR/SGG/2019 du 01 mars 2019.

Secundo, les conditions de réforme des véhicules administratifs ne se limitent pas seulement à l’âge du véhicule comme l’indique la correspondance du Président de la CIRVA, mais également à l’état du véhicule. Ce dernier critère a curieusement été occulté par le Président de la CIRVA dans sa lettre.

Lire aussi : Réforme de véhicules administratifs : l’ex-Inspecteur général d’État sommé de faire réintégrer les véhicules au parc de l’Etat

Tertio, le nombre de 54 véhicules évoqué par les services SGG, qui seraient dans le parc de l’IGE et qui feraient l’objet de demandes de réforme, ne reflète pas la réalité de la situation car certains véhicules énumérés ont été déjà rétrocédés au Ministère SGG, suite à la suppression de l’ex Ministère de Contrôle d’Etat et de la Moralisation en 2015.

De même, à la date de la dissolution de l’IGE, les demandes de réforme des véhicules administratifs engagées par les agents de l’IGE, se chiffrent exactement à neuf (9), loin du chiffre de 54 avancé par le Président de la CIRVA et certains médias web.

Enfin, il n’appartient pas au Président de la CIRVA de demander à l’Inspecteur Général d’Etat de remettre à la disposition du SGG, tous les véhicules affectés à l’IGE. Il n’a ni la compétence, ni la qualité de faire une telle requête. En effet, l’article 3 du Décret N° 0014/PT/2022 du 20 octobre 2022, portant dissolution de l’IGE, précise qu’une Commission Ad hoc sera mise en place pour faire la situation des ressources humaines, financières et matérielles de l’IGE.

NB : droit de réponse est publié sic et signé d’Idriss Haliki Tideïmi, ancien Inspecteur Général d’Etat.

Laisser un commentaire

économie

Des partis politiques opposés à la transition s’inquiètent de la tournure que prend la diplomatie tchadienne en ce temps de transition

Les partis politiques opposés à la transition, au cours d’un point de presse ce jeudi 2 février, ont indiqué qu’en 21 mois, la diplomatie...

Compétition internationale de la lecture et d’interprétation du Saint Coran en Egypte : le Tchadien Abakar Walar Modou fait partie du jury

Plus d’une soixantaine des pays participeront, du 4 au 8 février en Egypte, à la compétition internationale de la lecture et d'interprétation du Saint...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1104 votes · 1105 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité