À la suite de la proclamation des résultats définitifs de l’élection présidentiel par le Conseil constitutionnel le jeudi 16 mai, de nombreuses voix se sont fait entendre quant aux attentes du peuple tchadien envers son nouveau président. Cette élection marque le début d’une nouvelle ère pour la République du Tchad, et les citoyens ont des grands espoirs et attentes pour l’avenir de leur pays.

Certains ont souligné l’importance d’une gouvernance transparente et démocratique, appelant le nouveau président à promouvoir la bonne gouvernance, la justice sociale et l’État de droit. « Le résultat définitif des élections est déjà proclamé et connu par tous les Tchadiens, notre seule attente est que ce nouveau président tienne à sa parole, et surtout réaliser son programme politique comme convenu, en investissant plus sur l’éducation, la santé et bien d’autres », demande Larlem Judith, croisé a Gassi dans le 7e arrondissement.

Pour Denis, le président doit résoudre le problème de l’eau, de l’électricité et surtout la cherté de vie.

D’autres ont mis en avant la nécessité de promouvoir le développement économique et social du Tchad. « Tout ce qu’on souhaite en ce moment est qu’il n’y ait plus de problème dans le domaine de l’éducation ici au Tchad. Surtout, il doit absolument gérer le problème de l’eau et de l’électricité comme il a promis dans son programme politique lors de sa campagne », relève Richard résidant dans le 6e arrondissement.

« On a déjà trop attendu ce moment et ce président doit mettre la jeunesse au milieu de sa politique en créant des emplois et en intégrant les jeunes comme il a promis car beaucoup souffrent après les études et sont obligé de devenir les clandomen. Il doit sincèrement prendre cela au sérieux »,  ajoute-t-il.

Certains sous l’anonymat indiquent qu’ils attendent également du nouveau président qu’il s’engage à garantir la sécurité et la stabilité du pays, en particulier dans un contexte régional marqué par des défis sécuritaires importants.