Publié le 19-12-2022

Les USA veulent renforcer leur coopération avec l’Afrique et contrer les influences grandissantes de la Chine et la Russie sur le continent. C’est dans ce cadre que s’inscrit le Sommet USA-Afrique organisé du 13 au 15 décembre derniers à Washington. Une aubaine pour le continent pour nouer de nouveaux partenariats. 

Les Etats-Unis débourseront plus de 165 millions $ pour soutenir les élections et la bonne gouvernance dans six pays africains en 2023. L’annonce a été faite par la Maison-Blanche jeudi 15 décembre sur son site web, à l’issue d’une réunion entre le président américain, Joe Biden, et les présidents des pays concernés.

Il s’agit de la République démocratique du Congo (RDC), du Gabon, du Liberia, de Madagascar, du Nigeria et de la Sierra Leone. Ce financement permettra à ces pays d’organiser des élections libres, équitables et transparentes menées par des organismes électoraux nationaux compétents, indépendants et impartiaux. L’objectif de cette initiative est « de consolider la démocratie en Afrique ».

« Ensemble, les dirigeants ont discuté des défis liés à la tenue d’élections et à l’exercice du droit de vote, notamment l’ingérence étrangère et la violence politique, et ont échangé les meilleures pratiques sur la manière de gérer ces risques et d’assurer la transparence et la confiance du public dans le processus électoral », précise le communiqué.

Cette rencontre entre Chefs d’Etat, qui s’est tenue en marge du Sommet USA-Afrique, intervient quelques jours après l’annonce par le gouvernement américain de son soutien officiel à une admission de l’Union africaine au sein du G-20. Ces initiatives s’inscrivent dans une stratégie visant à contrer les influences chinoise et russe sur le continent. Officiellement, il s’agissait, pour Washington, lors de ce sommet, d’évoquer avec ses partenaires africains des points de coopération sur plusieurs sujets, dont la sécurité alimentaire en plein conflit russo-ukrainien, et le changement climatique.

Notons que plusieurs accords d’un montant global de 15 milliards $ ont été signés entre des entreprises américaines et africaines lors d’un forum d’affaires tenu dans le cadre de ce sommet. Les Etats-Unis ont également annoncé des financements de 55 milliards $ sur trois ans pour l’Afrique.