Publié le 17-11-2016

Le premier ministre Pahimi Padacké Albert et son équipe ont fait le déplacement ce 17 novembre 2016, pour le palais de la démocratie de Gassi, pour répondre à la motion de censure introduite par des députés de l’opposition. Mais, après l’appel nominal, 110 députés de la majorité présidentielle sont absents. Du coup, le quorum n’ayant pas été atteint, la motion de censure n’est pas examinée. Le premier ministre et sa suite ont quitté l’Assemblée nationale sans pour autant connaitre le fonds de la motion de censure.

Le débat n’ayant pas eu lieu, les membres du gouvernement, ont juste, eu des échanges, hors cadre officiel, avec quelques députés de l’opposition. Dans la salle, on peut voir, le ministre des Affaires étrangères Moussa Faki Mahamat, s’entretenir pendant quelques minutes avec le chef de file de l’opposition Saleh Kebzabo. Mais, c’est un échange de courtoisie entre deux personnalités dont la teneur reste à leur indiscrétion.

Le premier était arrivé à l’hémicycle à 10h ainsi que le président de l’assemblée nationale, Haroun Kabadi, mais jusqu’là les députés de la majorité ne sont pas dans la salle.

Après la levée de séance, le président de l’assemblée nationale a convoqué les présidents de groupes parlementaires à une réunion.

Pour le moment le Premier ministre Payimi Padacké Albert a regagné son bureau  à la primature