La 2ème vice-présidente du Conseil National des Transition, Dr Khadidja Adoum Atimer, a ouvert ce lundi 26 décembre, au Palais de la Démocratie, la journée d’information à l’attention des conseillers nationaux sur le thème « la lecture et la compréhension de la loi des finances », à deux jours de l’examen de la loi des finances 2023.

Pour la première fois que les législateurs reçoivent, à deux jours de l’examen du budget de l’Etat, une journée d’information sur les différents points en lien avec le rôle que les conseillers doivent jouer pendant l’adoption de la loi des finances 2023. « L’exercice auquel les conseillers nationaux se livrent constitue l’échine dorsale du travail parlementaire, car il est question de chercher à comprendre comment le gouvernement détermine, chaque année budgétaire, la nature, le montant et l’affectation d l’ensemble des ressources et des charges de l’Etat, ainsi que l’équilibre budgétaire et financier en résulte », défend Dr Jacques Laouhingamaye Dingaomaïbé, point focal chargé des séminaires et formations du Conseil National de Transition.

Cet atelier de formation vise à outiller les conseillers nationaux à mieux comprendre l’ensemble des règles juridiques qui régissent les ressources et les charges de l’Etat dont l’action financières obéit à des formalités et des procédures bien précises exécutées par des acteurs administratifs et politiques.

« Les finances publiques recouvrent l’ensemble des règles qui régissent les ressources et les charges de l’Etat. C’est un domaine dont la technicité et la complexité nécessitent une solide formation pour une meilleure compréhension. Le parlementaire doit être en mesure d’avoir une nette compréhension des règles et des principes qui gouvernent l’élaboration, l’exécution et le contrôle du budget de l’Etat d’où cet atelier de formation », indique Dr Khadidja Adoum Atimer, 2ème vice-présidente du Conseil national de Transition.

Pour elle, cette formation est pertinente parce qu’elle ambitionne de fournir la clé de lecture et de compréhension du phénomène budgétaire de sorte que la loi des finances qui en est la toile de fonds n’ait plus de secrets pour les conseillers nationaux.