jeudi 2 février 2023

L’écrivain tchadien Nétonon Noël Ndjékéry lauréat du prix Hors Concours 2022

L’écrivain tchadien Nétonon Noël Ndjékéry, s’est fait distingué en remportant le prix Hors Concours 2022. Il a remporté ce prix le lundi 28 novembre avec son livre “Il n’y a pas d’arc-en-ciel au paradis” publié aux éditions Hélice Hélas.

Pour la 7ème édition, le jury du prix Hors Concours 2022 a distingué l’écrivain tchadien Nétonon Noël Ndjékéry pour “Il n’y a pas d’arc-en-ciel au paradis” (Hélice Hélas, 2022). Le prix lui a été remis à la Maison de la poésie à Paris, le lundi 28 novembre en présence de 200 acteurs du livre.

Quant à la mention spéciale du public, elle a été décernée à Guillaume Aubin avec son ouvrage L’arbre de colère (La Contre Allée, 2022). Le prix veut récompenser un éditeur indépendant, une maison “qui n’a pas de grand groupe dans son capital, dont le chiffre d’affaires est inférieur à un million d’euros mais qui est capable de distribuer sur l’ensemble du territoire français”, d’après Gaëlle Bohé, la fondatrice qui informe que le prix Hors Concours a été crée en 2016 pour récompenser des auteurs francophones publiés par des éditeurs indépendants.

Nétonon Noël Ndjékéry est un écrivain tchadien qui a débuté sa carrière littéraire avec une nouvelle publiée par Radio France Internationale (RFI). Ensuite, il fait paraître “Sang de kola” (1999, l’Harmattan), des recueils de nouvelles dont “Chroniques tchadiennes” (2008, In Folio) ou encore “Au petit bonheur la brousse” (Hélice Hélas, 2021), dernier roman en date. Dans “Il n’y a pas d’arc-en-ciel au paradis” (Hélice Hélas), son cinquième roman, Nétonon Noël Ndjékéry explore la thématique de l’esclavage transsaharien et retrace deux cents ans d’exploitation humaine dans la région du Tchad.

En parallèle, par le récit de la fuite d’un jeune esclave, Nétonon Noël Ndjékéry, élabore également l’utopie d’une société afropolitaine, solidaire et ouverte. Résident en Suisse, il a reçu en 2017 le Grand prix littéraire national du Tchad pour l’ensemble de son œuvre.

Laisser un commentaire

économie

Ahmad Makaïla, un peu de velouté à Paris

Le brillant journaliste et désormais diplomate aguerri, Ahmad Makaïla, est nommé ambassadeur du Tchad à Paris. De la prestance, de l’entregent et une proximité...

L’association JEM-Tchad demande au gouvernement de mettre fin à l’accaparement des terres dans les zones méridionales du pays

Dans un mémorandum adressé au gouvernement, l’association Justice, éthique et moralisation de la vie politique au Tchad (JEM-Tchad) dénonce son accaparement ‘’illicite’’ des terres...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1102 votes · 1103 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité