Le Tchad enregistre une hausse de 10% sur les recettes pétrolières

0
2416
Ministère des Finances et du Budget

ECONOMIE – Le ministère des Finances et du Budget a annoncé dans une note ce lundi 25 novembre, le recouvrement de 221,9 milliards de FCFA au troisième trimestre 2019 sur les produits pétroliers. Une hausse de 10% comparativement au même trimestre de l’année 2018.

Le troisième trimestre de l’année 2019 est fructueux. Que de bonnes nouvelles au ministère des Finances et du Budget.  Dans une note rendue publique ce lundi 25 novembre, il est fait mention d’une hausse sur les recettes pétrolières au dernier trimestre 2019. « Les activités du secteur pétrolier est marqué par la hausse (10%) des recettes pétrolières comparativement au même trimestre de l’année précédente », précise le ministère dès le début de la note.

Mais pourquoi un tel progrès alors que la production est en baisse ? La raison est simple : il y a une hausse des exportations en volume conjuguées à la dépréciation (1%) du franc CFA par rapport au dollar US. Alors que la baisse de la production est de 6% par rapport au trimestre précèdent et du cours de Brent qui s’établirait autour de 61,9 dollars le baril contre 75,1 dollars le baril à la même période de l’année 2018.

Le cours moyen du Brent s’établit à 61,9 dollars américains (USD) au 3e trimestre 2019 contre 75,1 USD à la même période de l’année 2018, soit une baisse de 17,6 %. S’agissant du taux de change d’USD/FCFA, il se situe au 3e trimestre 2019 à 589,5 FCFA en moyenne contre 583,5 FCFA au 2e trimestre 2019, soit une dépréciation de 1,0 % du FCFA par rapport au dollar US.

Baisse du volume de la production et hausse des exportations de pétrole brut

Selon la note, le volume de la production de pétrole brut baisse de 6,0 % par rapport au 3e trimestre de l’année précédente. Cette baisse est causée par une forte baisse de la production de pétrole brut de l’opérateur EEPCI (-31,4 %). Et ce, malgré les augmentations de la production des opérateurs Glencore (+35,4 %) et CNPCIC (+3,4%). Cependant, on observe une augmentation du volume des exportations de 12 %. Cette hausse des exportations par rapport à la production, pourrait s’expliquer par l’accumulation des stocks de la production.

A RELIRE : la mairie inaugure des toilettes publiques à N’Djamena

Les recettes pétrolières recouvrées se chiffrent à 221,9 milliards de FCFA au 3e trimestre 2019 contre 201,3 milliards de FCFA à la même période un an plus tôt, soit une augmentation de 10,2 %. Malgré les baisses du cours de Brent, les recettes pétrolières continuent à s’améliorer comme pour le trimestre précédent. Il convient de noter aussi que la dépréciation du franc CFA par rapport au dollar US a eu effet même si elle semble faible sur l’augmentation des recettes pétrolières.

Redevances et participation de l’Etat aux Consortiums ESSO, CNPCIC et dette Glencore

Pour ce qui est de l’examen des redevances et de la participation de l’Etat aux Consortiums ESSO, CNPCIC, et aussi la dette Glencore, le paiement à la Société des Hydrocarbures du Tchad s’établit à 353,1 millions USD (202,5 milliards de FCFA), dont 33 millions USD constitue des retenues au titre de cash sweep avec un seuil de cours de baril de 56,0 USD.

Les redevances versées au Trésor public au titre de redevances dues sur des cargaisons de Consortiums ESSO et CNPCIC s’établissent respectivement à 69,8 milliards de FCFA et 132,9 milliards de FCFA. Du paiement de service de la dette Glencore, il se chiffre à 42,6 milliards de FCFA au 3e trimestre 2019 dont 33,0 millions USD de principal (18,9 milliards de FCFA) et 41,2 millions USD d’intérêt (23,6 milliards de FCFA). Toutefois, pour le paiement du service de la dette Glencore arrive à échéance au 3e trimestre 2019, le principal et l’intérêt de la dette payée sont respectivement de 4,3 milliards de FCFA et 7,6 milliards de FCFA.

Laisser un commentaire