Le gouvernement tchadien a annoncé sur les ondes de la télévision nationale, ce dimanche 30 juin, que l’armée nationale, appuyée par la Force Multinationale Mixte (FMM), a réussi à repousser les groupes terroristes Boko Haram hors de ses frontières. L’opération, baptisée “Lake Sanity 2”, s’est déroulée sur les territoires camerounais et nigérians.

Selon ce communiqué de l’État-Major Général des Armées, cinq campements de Boko Haram, y compris leur plus grande base dans la région, ont été entièrement détruits. Plus de soixante-dix terroristes ont été neutralisés, et l’ensemble de leurs dispositifs humains et matériels a été écarté du territoire tchadien.

Le gouvernement tchadien annonce avoir déployé une unité des Forces d’Intervention Rapide (FIR) dans la région du Lac Tchad. Ces forces spéciales, en collaboration avec les Forces de Défense et de Sécurité, ont mené des manœuvres militaires aériennes, terrestres et nautiques dans les localités de Litri, Kaiga-Ngouboua et Kaiga-Kindjiria.

“Grâce à ces actions stratégiques, opérationnelles et tactiques très efficaces, une diminution drastique des attaques terroristes majeures sur notre territoire a été constatée”, indique le communiqué de l’État-Major.

Ce déploiement marque une étape significative dans la lutte contre le terrorisme dans la région du Lac Tchad, confrontée depuis des années aux exactions de Boko Haram.