vendredi 3 février 2023

Le mois de Ramadan : une période fructueuse pour le petit commerce

Le Ramadan n’est pas seulement le mois de carême. C’est aussi un bon moment de “business” pour certains. Durant ce mois, beaucoup de jeunes se lancent dans divers petits commerces et les affaires sont florissantes.

Le Ramadan, ce mois au cours duquel les musulmans se privent de certaines choses du matin au coucher du soleil, offre aussi des opportunités de réaliser des bons chiffres d’affaires. Durant tout le mois de ramadan, beaucoup de personnes et en majorité les jeunes se lancent dans divers commerces à savoir la vente des chaussures, des parfums, des ceintures et autres en ce qui concerne les hommes. Les femmes quant à elle se lancent dans le commerce de bonbons, de biscuits, de jus et vêtements pour enfants et autres. Ces jeunes prennent d’assaut les marchés, les avenues et les espaces publics du matin au soir.

Eric est un vendeur ambulant de chaussures à temps plein mais pendant le mois de Ramadan, il choisit de rester sur place au marché à mil car, selon lui, c’est le marché le plus fréquenté pendant le Ramadan.

A côté d’Eric, Boris, un étudiant en deuxième année de science politique. Contrairement à son voisin, il n’exerce son commerce que pendant le mois de Ramadan. « Je fais mon commerce juste pendant le mois de Ramadan, parce que c’est le mois où les affaires prospèrent. Rien que pour la journée d’hier, j’ai réalisé des bénéfices de 40 000F », se réjouit le jeune vendeur de chaussures. Si Boris exerce ce commerce pendant le mois de Ramadan c’est pour se prendre en charge et répondre à ses besoins en tant qu’étudiant, explique-t-il.

Sur l’avenue Maldom Bada Abbas, Sonia une vendeuse de chaussures pour enfant, espère réaliser de gros bénéfices comme l’année dernière, même si jusque-là ce n’est pas encore le top. « L’année dernière, le marché était mieux par rapport à cette année. Mais, il nous reste encore deux semaines, j’espère que tout ira bien », espère-t-elle. L’année dernière Sonia a réalisé des bénéfices de plus de 150 000F, rien que pendant le mois de Ramadan. Avant, Sonia vendait les chaussures des femmes. Mais pour le mois de Ramadan, elle a décidé de vendre les chaussures des enfants parce qu’elles sont plus demandées pour la fête.

C’est pour dire que le temps de Ramadan permet à certains de se réconcilier avec Dieu mais aussi à certains de se faire un peu d’argent.

Toguyallah Mboguerienne, stagiaire

Laisser un commentaire

économie

Santé : « le tiers des décès dus au cancer peut être évité si la maladie est détectée précocement», Abdelmadjid Abderahim, ministre de la santé

Le ministre de la Santé publique et de la Prévention, Abdelmadjid Abderahim, a fait une déclaration, ce 03 février, en prélude à la journée...

Mongo : la centrale hybride montre déjà ses limites

Le dysfonctionnement ce dernier temps de la centrale hybride de Mongo est devenue un véritable casse-tête chinois pour bon nombre de la population du...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1104 votes · 1105 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité