Le ministre de l’Éducation nationale et de la Promotion civique a mis en garde, à travers une notre circulaire signée le 13 septembre, les responsables des établissements scolaires sur le respect de la date officielle des reprises des cours fixée au 1er octobre 2022.

Le calendrier scolaire établi par le ministre de l’Éducation n’est pas toujours respecté par les établissements scolaires. La rentrée académique se fait dans un ordre dispersé.  

C’est pour limiter ce désordre que le ministre de tutelle met en garde les responsables des établissements scolaires privés, confessionnels et publics sur toute l’étendue du territoire national à respecter l’arrêté – ‘’ fixant le calendrier scolaire au titre de l’année scolaire 2022-2023 ’’.

Pour le ministère de l’éducation, l’application de ce décret ne doit souffrir d’aucune entrave dans son exécution car, peut-on lire dans la note du ministre que tout établissement scolaire ne respectant pas la date de la rentrée scolaire 2022-2023 fixée au 1er octobre 2022, sera sanctionné conformément aux textes en vigueur.