Le ministère de la Solidarité nationale, à travers le Réseau des associations des jeunes du Barh-Sara, a remis le 30 avril des vivres à des personnes vulnérables de la ville de Moïssala.

Les membres du Réseau des associations du Barh-Sara ont parcouru les cinq quartiers de la ville de Moïssala pour remettre les vivres aux personnes vulnérables recensées. Des vivres constitués du riz, du sucre et d’huile.

Au vu de la quantité limitée de ces vivres, il y a eu des mécontents.’’ Tous les vulnérables ne sont pas recensés parce que les kits ne sont suffisants. Nous avons visité certaines catégories de vulnérables ( personnes âgées, handicapées, etc.). Mais, comme les kits ne sont pas suffisants, on a eu assez de problèmes sur le terrain lors de la distribution’’, indique Kodjineal Manassé, président du Réseau.

Il appelle le ministère à, dans la mesure du possible, augmenter la quantité pour satisfaire certains vulnérables. ‘’S’il y a la possibilité, nous demandons encore au ministère de nous trouver des kits pour distribuer aux mécontents’’, lance Kodjineal Manassé.