Le Conseil national de transition (CNT) a examiné ce 7 avril, le projet de loi portant statut général du personnel du corps de la Police nationale au Palais de la démocratie.

L’adoption de ce projet de loi fait suite à l’Ordonnance n°005/PT/2023 du 31 janvier 2023 qui s’inscrit dans le cadre de la Résolution spéciale prise par les participants au Dialogue national inclusif et Souverain (DNIS) visant à engager des réformes au sein des forces de défense et de sécurité en vue de les rendre professionnelles et modernes.

Selon le rapport de l’examen du projet de loi portant rectification de l’Ordonnance du 23 janvier 2023 signé par Mahamat Nimir Hamata, le rapporteur général et Al Khalil Libis Hadi, président, “cette Ordonnance accorde des avantages raisonnables au Contrôleurs généraux de Police qui sont en activité afin de leur permettre d’accomplir leurs missions dans l’efficacité et l’efficience, sans oublier ceux qui sont admis à la retraite”.

Le projet de loi est adopté par 142 voix pour, 5 abstention et une seule voix contre. L’ouverture de cette séance est marquée par la présence du ministre Secrétaire du gouvernement, Haliki Choua Mahamat et du ministre de la Sécurité publique et de l’Immigration, le général Charfadine Margui.