Le Centre africain de la paix (CAP) a lancé ce 5 mai, à N’Djaména, son projet de suivi ”indépendant” des politiques publiques.

Le projet du CAP, d’une durée de six mois, consiste à mobiliser 50 jeunes volontaires pour suivre l’exécution de cinq projets conduits par les pouvoirs publics et avec l’appui des partenaires internationaux.

Il s’agit de l’initiative 50.000 emplois pour les jeunes ; les actions de prise en charge des sinistrés des inondations ; l’initiative politique alimentaire urbaine ; la politique sur le changement climatique ; le projet d’aménagement du canal d’Ardep-Djoumal.

Pendant la période de suivi de ces projets, détaille Djepeur Korode Gérard, secrétaire général du CAP, les volontaires réaliseront un travail de monitoring à travers l’étude documentaire, les entretiens avec les acteurs clés et bénéficiaires,etc.