Au cours d’un point de presse ce mardi 02 mai 2023, le Centre d’Études pour le Développement et la Prévention de l’Extrémisme (CEDPE) a présenté les résultats du sondage d’opinion sur l’état d’esprit de la population tchadienne post – Dialogue national inclusif et souverain (DNIS).

D’après le chargé de la communication du CEDPE, Barka Bouba, en date du 4 avril 2023, le CEDPE a effectué un sondage d’opinion dans les 10 arrondissements de la ville de N’Djamena sur un échantillon de 1 000 personnes. Cette enquête qui intervient six mois après la tenue du Dialogue national inclusif et souverain (DNIS) a permis de faire une rétrospection dans un premier temps sur le déroulement même de cette grande messe nationale qui a réuni en théorie une importante partie des forces vives de la nation, et dans un second temps de recueillir les observations de la population concernant la situation sociopolitique du pays, un semestre après le dialogue national.

Selon le rapport, après le DNIS, 20,4 % estiment que la cherté de vie s’est atténuée. Par contre 52,7 % soutiennent que le problème de la cherté de vie est resté entier même après le DNIS. 26,5 % avancent qu’elle s’est accentuée après le DNIS. 0,4 % des participants ne se sont pas prononcés.

“Vous remarquerez dans les différentes rubriques des résultats, qu’un minimum de 0,4 participants ne répond pas aux questions posées. Cela peut relever d’un scepticisme accru ou d’un stoïcisme affiché, de certaines franges de la population qui ont perdu espoir et ne croient plus en cette République. Cette situation doit porter matière à réflexion, aux hommes et femmes qui dirigent le pays”, souligne Barka Bouba.