Lac Tchad : Les 8 femmes enlevées par Boko-Haram ne sont pas toujours retrouvées

0
388

Six jours après l’attaque meurtrière de Boko-Haram, dans la région du Lac, aucune nouvelle des huit) femmes tchadiennes enlevées à Mayerom, dans la sous-préfecture de Kaïga Kindjilia, département de Fouly.

Les huit femmes restent introuvables malgré les opérations de recherche lancées par les forces de sécurité et de défense. Les autorités locales assurent que le ratissage se poursuit, pour que ces femmes soient retrouvées.

Il faut le rappeler, 18 personnes ont été égorgées, et sont mortes, le 20 juillet 2018 par des éléments de Boko Haram dans la région du Lac au Tchad, à 7 kilomètres de la frontière avec le Nigeria. Seules deux autres personnes ont survécu à une tentative d’égorgement. Trois autres personnes sont blessées et actuellement admises à l’hôpital de Liwa. Neuf femmes ont été enlevées par les terroristes, l’une d’entre elles a réussi à s’échapper de ses ravisseurs.

Aussitôt après leur forfait, les terroristes ont traversé la frontière pour se retrancher au Nigeria voisin. Les patrouilles n’ont pas pu les arrêter. Car, la population a mis plusieurs heures, pour alerter les forces de défense et de sécurité les plus proches. Et pour cause : les victimes de cette attaque se trouvent au-delà de la ligne rouge c’est-à-dire la zone non sécurité.

 

Laisser un commentaire