La première journée scientifique de l’association des chercheurs en science pour la santé au Tchad (ACST), s’est déroulée le samedi 11 mars, à N’Djaména.

Cette rencontre de l’ACST, qui est une organisation qui a pour but de créer un cadre propice pour réunir les jeunes chercheurs tchadiens permet de les stimuler à la recherche scientifique pour la santé et le développement du Tchad. “De nos jours, les demandes des chercheurs dans le cadre méthodologique tant dans la rédaction des manuscrits scientifiques que dans la procédure conduisant à la rédaction des projets à la recherche des financements auprès des bailleurs vont croissantes ces derniers temps. C’est pour répondre à ces exigences que ACST organise une journée scientifique axée sur trois thèmes porteurs afin d’outiller les chercheurs juniors des connaissances pratiques leur aidant dans la rédaction et la recherche des financements”, explique Djelassem Ferdinand, président de l’association.

Aussi, rappelle Djelassem Ferdinand, beaucoup d’informations nouvelles concernant le VIH/Sida manquent ces dernières années et l’ACST a donc jugé utile de coupler cette journée scientifique par une communication sur cette maladie en faisant venir un expert dans ledit domaine. Cette journée, selon le président de l’association, a pour objectif général d’outiller les doctorants et les chercheurs avec des connaissances scientifiques leur aidant dans leurs travaux de recherches et les recherches de financements.