Le Directeur général de la Police nationale, Hissein Doudoua Hamit, pour une nième fois, rappelle au public qu’en dépit de l’arrêté n°09/PCMT/PMT/SG/2021 du 13 juillet 2021, portant interdiction des tirs d’armes à feu à l’occasion des cérémonies civiles, des individus mal intentionnés continuent de fouler au pied les dispositions dudit arrêté.

Pour le Directeur général de la Police nationale, ces tirs d’armes à feu à l’occasion des cérémonies civiles constituent un acte d’incivisme et que ces actes d’incivisme caractérisé troublent l’ordre public et causent des préjudices graves aux paisibles citoyens tout en portant atteinte à la sûreté de l’État.

“Dorénavant, les auteurs des parades motorisées avec des tirs d’armes à feu ou susceptibles de bloquer la circulation s’exposeront aux sanctions telles que l’interpellation et les poursuites judiciaires des auteurs de tirs”, peut-on lire sur le communiqué.

Aussi, ajoute le communiqué, des sanctions comme l’interpellation des organisateurs de la cérémonie, la mise en fourrière des véhicules du cortège assortie d’une forte amende, sont aussi prévues. Après plusieurs rappels, le Directeur général de la Police nationale, Hissein Doudoua Hamit, dit compter sur l’esprit civique de tous les Tchadiens.