jeudi 2 février 2023

La COP15 conclut un accord pour protéger 30% des terres, des zones côtières et des eaux

La Conférence des Nations-Unies sur la biodiversité (COP15) s’est conclut ce lundi à Montréal, au Canada, par un accord visant à protéger 30% des terres, des zones côtières et des eaux intérieures de la planète d’ici la fin de la décennie, selon le site d’information des Nations-Unies.

Le Cadre mondial pour la biodiversité de Kunming-Montréal, hormis l’accord visant à protéger 30% des terres, des zones côtières et des eaux, vise également à réduire de moitié le gaspillage alimentaire. La COP15 devait initialement se tenir à Kunming, en Chine, en octobre 2020, mais a été reportée en raison de la pandémie de Covid-19. Le Cadre d’action et l’ensemble des cibles, des objectifs et des financements qui lui sont associés “ne représentent qu’une première étape dans la réinitialisation de notre relation avec la nature”, a estimé Inger Andersen, Directrice exécutive du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), lors de la séance plénière de clôture ce lundi à Montréal.

“Nous avons maintenant l’occasion de consolider et de renforcer la toile de la vie, afin qu’elle puisse supporter tout le poids des générations à venir. Les mesures que nous prenons en faveur de la nature sont des mesures visant à réduire la pauvreté… à atteindre les objectifs de développement durable ; ce sont des mesures visant à améliorer la santé humaine”, a-t-elle fait entendre.

Cet accord, ajoute Inger Andersen, signifie que les gens du monde entier peuvent espérer de réels progrès pour mettre un terme à la perte de biodiversité et protéger et restaurer nos terres et nos mers d’une manière qui préserve notre planète et respecte les droits des peuples autochtones et des communautés locales. La COP15 a donné lieu aussi au lancement d’une plateforme destinée à aider les pays à accélérer la mise en œuvre du Cadre d’action.

Vingt-trois pays, menés par la Colombie et soutenus par l’Allemagne, ont signé une déclaration établissant le Partenariat Accélérateur pour aider les gouvernements à accélérer la mise en œuvre de leurs stratégies et plans d’action nationaux pour la biodiversité (SPANB).

Laisser un commentaire

économie

En visite en RDC, le pape François dénonce le “colonialisme économique” et appelle les pays riches à “cesser d’étouffer” l’Afrique

En visite en République démocratique du Congo, le pape François a déploré les diverses formes d'exploitation que l’Afrique continue à subir, et plaidé pour plus...

Le FMI presse le Cameroun de réduire ses subventions aux carburants

Le Fonds monétaire international (FMI) a de nouveau pressé lundi les autorités camerounaises de réduire leurs coûteuses subventions aux carburants à la pompe, considérées...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1102 votes · 1103 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité