Hier, 31 mai a été célébrée la journée mondiale de lutte contre le tabac. Interrogé sur les conséquences de la consommation de ce stupéfiant, Dr Djimtolnan Yeungar Etienne, du Centre diocésain de la recherche en alcoologie (Cediraa) indique que la cigarette détruit l’organisme dans toute sa globalité.

Dr Djimtolnan Yeungar Etienne souligne que la jeunesse s’est lancée massivement dans la consommation de la cigarette dans la plupart des cas par imitation et d’autres par facteurs d’influence environnementale. La jeunesse, dit-il, doit comprendre que fumer n’apporte rien d’autre que de la maladie.

Selon le médecin, la fumée de la cigarette dégage à peu près 7 milles particules dont 60 sont classées cancérogènes. Consommer du tabac est un facteur qui entraîne plus de 250 maladies. Il ajoute que la cigarette n’a que des effets négatifs notamment l’endommagement des poumons et des bronches, ce qui peut causer de l’essoufflement, de la toux chronique et de l’asthme. Elle entraine aussi l’augmentation de risque de maladies cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux; l’anxiété, la dépression et des troubles de sommeil chez les jeunes et d’autres problèmes de santé tels que des taux élevés de cholestérol, des problèmes digestifs, des problèmes de peau et des problèmes de vision. Aussi, réduit-elle, la fertilité chez les hommes et les femmes et augmente les risques de fausse couche, de mortinaissance et de naissance prématurée.

De nos jours, il existe des traitements pour le sevrage et des comprimés qui peuvent permettre de surmonter cet envie. Il est important de comprendre les risques de la consommation du tabac pour prendre des mesures pour arrêter de fumer et améliorer sa santé“, appelle le médecin.

Il invite la jeunesse à une santé saine et responsable, qu’elle doit prendre ses responsabilités car le tabac a un impact très néfaste sur la santé et le bien-être.