Dans le cadre de la journée mondiale de la femme rurale édition 2022 qui sera célébrée en différée le 15 novembre prochain à Mao dans le Kanem, le ministère du Genre et de la Solidarité Nationale a lancé ce jeudi 10 novembre 2022 plusieurs formations en faveur des femmes rurales de la localité.  

Pour donner sens à la célébration de la journée mondiale de la femme rurale, le ministère en charge du Genre organise plusieurs activités connexes notamment des formations à l’intention des femmes rurales.

Pour l’édition 2022 dont la célébration est prévue pour le 15 novembre dans la ville de Mao, plus de 200 femmes rurales bénéficieront des formations dans divers domaines : élaboration des projets, technique de recherche des financements, alphabétisation et scolarisation des femmes, leadership féminin…

Ces formations pensées et élaborées par le ministère du Genre avec l’appui du Programmes des Nations Unies pour le Développement (PNUD) ne sont pas fortuites.

Le constant révèle que les femmes de Kanem font face à de nombreux problèmes notamment les discriminations liées à leur statut de femme ; leur faible niveau de scolarisation/alphabétisation ; leur présence minime dans les instances de prise de décision et les pesanteurs socioculturelles.

« Par conséquent, il est vital d’organiser cette formation et sensibilisation en vue d’échanger les expériences mais surtout d’acquérir des nouvelles compétences », explique la directrice de l’encadrement et d’appui technique aux organisations féminines, Madi Batahira.

Officiant la cérémonie d’ouverture, le secrétaire général de la province du Kamem, Satadjim Succès Noël, a rappelé aux bénéficiaires que la formation a pour objectif de contribuer à l’amélioration des conditions socio-économiques de la femme tchadienne.