Publié le 27-08-2022

Tôt ce matin, les membres de l’association ‘’Je respecte ma ville’’, avec des moyens du bord, ont procédé au nettoyage d’une partie du marché de Ngoumna, dans le 9e arrondissement de N’Djaména.

Le marché de Ngoumna est le plus grand du 9e arrondissement de N’Djaména. En cette saison des pluies, il est aussi le plus sale : des tas d’immondices se forment et les eaux stagnent, abritant mouches et moustiques.

C’est dans cet environnement que les produits, même de consommation, se vendent. ’’ Que les gens intègrent la notion d’assainissement et de salubrité dans leurs activités. Vous voyez, les vendeuses étalent les poissons à même le sol. C’est vraiment insalubre et cela ne donne pas une bonne image de N’Djaména. C’est ça qui cause les maladies surtout en cette saison des pluies’’, interpelle le vice-président de l’association ‘’Je respecte ma ville’’, Ifogo Serge.

L’insalubrité au marché de Ngoumna

Pour relever ce défi lié à l’insalubrité dans les espaces publics, ‘’Je respecte ma ville’’ appelle les jeunes à se joindre à eux et aux autorités à les soutenir.‘’ Normalement, on devrait organiser ce genre d’activité chaque semaine. Comme nous sommes manqués de moyens, il y a parfois de décalage. Nous appelons nos compatriotes à se joindre à nous. Quand on est ensemble, on réalise des actions de grandes envergures’’, soutient Ifogo Serge.