Tchad : un court-métrage sur l’attentat du marché central de N’Djamena

Tchad : un court-métrage sur l’attentat du marché central de N’Djamena

Le jeune cinéaste tchadien Aboubakary Kofia et un collectif de professionnelles du cinéma sont en plein tournage d’un court-métrage sur l’attentat du marché central de N’Djamena. L’équipe de tournage a été aperçue sur différent site de la capitale, suscitant la curiosité des badauds.

L’histoire raconte la trajectoire d’une jeune fille endoctrinée par la secte Boko Haram qui s’apprête à se faire exploser aux portes sud du marché central de N’Djamena. Le rôle de la bombe humaine est campé par la talentueuse actrice Hassanié Ali, 17 ans seulement qui vient de Ati. C’est une belle façon que d’aborder cette question aussi sérieuse par l’art, qui au-delà de son côté ludique peut être un bon moyen pour faire passer des messages de sensibilisation.

Le court-métrage sera présenté à deux festivals européens, il s’agit du FIFF(Festival International du Film Francophone de Namur) festival auquel ont participé nos amis l’année dernière. Le deuxième festival est le Festival des 3 Continents qui se tiendra du 22 au 29 novembre à Nantes, le court-métrage sera diffusé et sera en compétition avec d’autres.

Le collectif mené par Aboubakary Kofia est constitué de certaines figures connues du cinéma tchadien à savoir Issakha Digadimbaye alias MANDARGUE, Ahmat Bachar alias Alhadj Tawa, Hassanié Ali et Diane Ayina. Ce projet est réalisé sur fond propre sans aucun financement nous font savoir l’équipe. Le monde de la culture et en partie le cinéma a du mal à décoller par manque d’appui financier et soutien des politiques.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :