Tchad : « il faut un travail dur pour ancrer la culture entrepreneuriale dans l’esprit des jeunes », Madina Gombo A.

Tchad : « il faut un travail dur pour ancrer la culture entrepreneuriale dans l’esprit des jeunes », Madina Gombo A.

Madina Gombo Abderaman n’est pas entrepreneure mais, elle a beaucoup entrepris. Elle est membre de la coordination de la Semaine mondiale de entrepreneuriat (SME) et capitaine de track de Global Startup Weekend édition 2018. Cette initiative a pour but de promouvoir la culture entrepreneuriale. Votre site Tchadinfos.com est allé à la rencontre de cette jeune, qui porte la question de l’entrepreneuriat et du développement de la jeunesse dans son cœur. 

La vingtaine, master en Management des projets, Madiana Gombo Abderaman, est membre du pôle Entrepreneuriat et Innovation au sein du Réseau des Jeunes pour le Développement et le Leadership au Tchad. Une association qu’elle a intégré il y a huit mois mais qu’elle a déjà représenté à deux reprises notamment : à Kigali (Rwanda) au forum Youthconneckt Africa, qui a réuni la jeunesse africaine pour échanger avec les investisseurs ; et le Forum national de la jeunesse qui s’est tenu à N’Djaména.

Ses prestations ne s’arrêtent pas là. Le Global Startup Weekend dont elle était capitaine de track en prélude à la SME est un véritable outil qui permet de transformer les rêves des jeunes en réalité. C’est une compétition qui consiste à se constituer en  équipe, présenter un pitch d’idée puis travailler sur les différents projets. Chaque équipe est assistée d’un mentor et d’un coach pour la conception du business plan et la création des prototypes.

L’objectif général de cet événement est d’offrir aux participants l’opportunité et les moyens de transformer leurs idées en des véritables projets d’entreprise en 54 heures, de mettre leurs talents en valeur, de s’imprégner de la culture entrepreneuriale et de bénéficier des moyens (coaching, réseautage, etc.)

Pour Madina Gombo Abderaman, il faut un travail dur pour ancrer la culture entrepreneuriale dans l’esprit des jeunes. Pour y parvenir, elle donne le meilleur d’elle. Durant toute la période de la SME, la jeune Madina s’est occupée de la stratégie et du marketing autour de la vente des billets pour la Nuits des Entrepreneurs, événement phare de la SME. « J’ai sillonné toute les entreprises de la place pour convaincre les chefs d’entreprises et les investisseurs de non seulement acheter  les billets mais d’assister à la nuit des entrepreneurs dans l’optique de lever des fonds pour financer les projets des jeunes » dit-elle.

Un commentaire

  1. Oumar Djimé Ratou
    19 novembre 2018 at 13 h 46 min Répondre

    Felicitations au membres de la comité d’organisation de SME et surtout beaucoup de courage car notre pays a besoin de vous pour son développement.
    Sans oublier tchadinfo.com.

Laisser un commentaire