fbpx
Mode : Douala Feelinger, des vêtements made in Tchad

Mode : Douala Feelinger, des vêtements made in Tchad

PORTRAIT – Avec la pandémie de coronavirus, le styliste Douala Nodjiasr confectionne des masques de protection. Mais dans son atelier de couture, il ne cesse de créer des vêtements pour des personnalités du Tchad et impose son style.

Il était à peine connu dans le milieu de la mode tchadienne, que certains lui faisait déjà confiance à N’Djamena. D’Afrotronix à Mani Bella, tous ont porté un vêtement Feelinger, confectionnés dans la cour familiale transformée en atelier de couture en plein coeur du quartier Habbena. 

A RELIRE : Saamha Fashion : que du “naturel” pour la 9e édition

Né à Douala au Cameroun, Gerard Douala Nodjiasra a été contaminé par le virus de la couture en famille. Le grand-père et le père de Douala sont des couturiers. C’est donc tout naturellement que ce garçon d’une famille de sept enfants se lance dans une carrière dans la mode après son bac, obtenu en 2011.

Douala devant sa machine à coudre

En 2015, le jeune styliste fait son entrée dans la cour des grands en participant à son premier défilé à l’occasion de l’anniversaire de Kirikou Bar. Depuis, sur les podiums, les mannequins arborent les créations de Douala à Gamari ou encore à Samaah Fashion Week de N’Djamena.

Toujours en ébullition artistique, le créateur n’a pas attendu longtemps avant de concevoir des masques en tissu pour lutter contre la pandémie de coronavirus. Avec ses cinq frères, ils confectionnent désormais des protections — obligatoires dans les rues de la capitale — notamment pour des entreprises telles qu’Ecobank, UBA, Onama ou encore Tchadinfos.

A RELIRE : VIDEO. Les couturiers, victimes de Coronavirus

Mais Feelinger, ce n’est pas que des masques. Sa dernière création tendance est le maillot de basketball en pagne, un hommage au basketteur américain Kobe Bryan décédé en début d’année.

Maillot Feelinger

Du prêt-à-porter ou du sur-mesure en passant par la veste en jean et la robe de mariée, la créativité de Douala n’a pas de limite. Veritable couteau suisse de la couture, il surfe sur différents tissus et différentes couleurs avec un objectif : faire en sorte que le client se sente unique et élégant. Grâce au soutien de plusieurs influenceurs tels que Miss Tchad 2015 ou encore Mawndoé, la marque gagne en visibilité. Et permet à la mode tchadienne de se créer une place et faire valoir son style parmi les mastodontes nigérians ou ivoiriens.

L’artiste camerounaise Mani Bella portant une création de Douala Nodjiasra

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :