Le procès du président des étudiants du Tchad une fois de plus reporté

0
215

Avant-hier matin, les étudiants ont pris d’assaut la salle d’audience du palais de justice de N’Djamena pour assister au procès de leur président Nadjo Kaïna arrêté le 14 août dernier. La grande surprise des étudiants était de voir ce procès reporté pour le 4 septembre prochain.

Ce deuxième report à mis mal à l’aise les différents Secrétaires Généraux qui ont quitté leurs localités (province) pour assister à ce dernier procès selon eux. « Nous avions l’espoir de rentrer aujourd’hui avec le président » lance le secrétaire général de l’UNET section de Moundou WEIDING Henry. Car selon lui, les preuves pour innocenter Nadjo Kaïna sont entre les mains du procureur en charge du dossier. Biyena Hayena, secrétaire général de l’UNET section de Bongor que nous avons interrogé n’a pas caché son ras-le-bol. Pour lui le gouvernement tchadien “à travers ce procès est entrain de rejeter toute la jeunesse tchadienne et non le président des étudiants seul”. Il ajoute par ailleurs que c’est la mauvaise foi du juge qui traine le procès de Nadjo Kaïna. « Nous sommes vraiment navrés » ajoute Assoué Léon Koumandé, rapporteur général de l’Union nationale des étudiants tchadiens, section de Doba. Pour lui, Nadjo devrait être simplement relâché aujourd’hui car le recteur de l’Université de Moundou où fréquente  le président Nadjo aurait envoyé le procès-verbal qui atteste qu’il est bel et bien inscrit dans cette université.

Laisser un commentaire