Justice : peines de 5 à 15 ans ferme pour les agresseurs de Brahim Déby Itno

Les peines ont été alourdies en appel pour les cinq agresseurs de Brahim Déby, l’un des fils du président tchadien, mortellement agressé en juillet 2007 dans un parking en banlieue parisienne. Le parquet général du tribunal de Versailles avait fait appel jugeant les condamnations trop légères. En première instance, quatre des cinq accusés avaient écopé de peines s’échelonnant de 5 à 13 ans, le cinquième avait été acquitté. En appel, tous sont condamnés à de la prison ferme, les peines vont de 5 à 15 ans. La famille Déby, représentée à ce procès par l’ancien avocat Jean-Bernard Padaré, ministre des Affaires foncières et du domaine, fait part de sa satisfaction.

Me Jean-Bernard Padaré

Avocat représentant la famille Déby

“Cette décision nous permet de faire le deuil de Brahim”

Les commentaires sont fermés

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :