Iyalat : une école pour grandir, une école pour réussir

Iyalat : une école pour grandir, une école pour réussir

Lancée ce jeudi 29 septembre 2016 à la Maison de la Culture Baba Moustapha, « Une école pour grandir, une école pour réussir » est un recueil de chants pour l’école primaire sur livret et CD.

Un recueil de chants pour école primaire, sous forme de livret et CD. Ce projet vise à soutenir les efforts du gouvernement tchadien dans l’accomplissement de ses prérogatives en matière d’éducation de base, contribuer à l’apprentissage et la réussite scolaire des élèves, développer l’expression verbale, poétique et musicale des élèves de l’école primaire et offrir un outil pédagogique supplémentaire. Il s’inscrit dans l’esprit des programmes réactualisés de l’enseignement primaire de 2004 et est constitué de 16 chansons et comptines à savoir: « Les doigts de la main », « Mon corps est un instrument de musique », « On se bagarre », « La paix est dans nos mains », « c’est pas moi », « La chanson de N’Djamena », « Le Tchad et ses voisins », « Arithmétique », « Une école pour grandir », « Le chemin de la réussite (comptine) », « la sante », « la générosité », « lire est un voyage », « la chanson du féminin », « lettre ouverte à mes parents et à mes enseignants ».

Toutes ces chansons sont liées aux disciplines enseignées à l’école telles que la grammaire, le langage, l’orthographe, l’arithmétique, les sciences d’observation. D’autres s’intéressent au vivre ensemble et à l’éducation civique et morale, d’autres composées pour répondre aux demandes des enseignants et d’aider également les artistes musiciens à chanter les chansons, en l’absence du CD, une écriture musicale ajoutée. Le CD qui accompagne le livret est en fait un outil d’apprentissage, l’enregistrement a été fait en studio. Les rythmes utilises sont variés : Saï, le guruna, le rap…

Ce projet est financé par l’ambassade de France à raison de 3.306.300 F CFA et un appui d’un million 1.000.000 de F CFA. C’est ce qui a permis de concevoir et d’imprimer 800 livrets, d’enregistrer les chansons et de les graver sur 350 CD.

Cette œuvre est l’initiative d’un jeune professeur des lycées et collèges de mathématiques. Il est par ailleurs rédacteur de manuels scolaires. Aspirant didacticien, Nodjinaibeye Fréderic a la passion de l’éducation et de la construction d’outils pédagogiques.

Ce recueil en livret et CD est né de la collaboration entre Nodjinaibe Fréderic et Marie Helene Dupre La Tour, religieuse de nationalité française, membre de la communauté des sœurs Xavières.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :