Iyalat : la Nuit des entrepreneurs, l’apothéose de la Semaine mondiale de l’entrepreneuriat

Iyalat : la Nuit des entrepreneurs, l’apothéose de la Semaine mondiale de l’entrepreneuriat

La Semaine mondiale de l’Entrepreneuriat (SME) a été clôturée par la Nuit des entrepreneurs. C’est au palais du 15 Janvier que cette dernière partie de l’événement a eu lieu. 

La Nuit des entrepreneurs organisé le 17 novembre a permis de à regrouper en un seul endroit et dans une ambiance festive les entrepreneurs en herbe, les pionniers, les acteurs du changement économique au Tchad et des grands hommes du monde des affaires. L’objectif était de renforcer le réseautage initié tout au long de la SME.

Les divers challenges ont été notamment remportés par les jeunes porteurs de projets déjà mis en œuvre ou des projets en phase de commencement. En effet, trois projets ont été primés dans la catégorie Global startup weekend. L’on cite notamment le projet du centre de formation en menuiserie-bois,  le projet du système de suivi de consultation prénatale, post-natale porté par l’artiste Geneviève et aussi le projet de la conservation des tomates.

Le prix du Future agro challenge a été remporté par le projet Nutrir Internationhal, promu par Hal Souakar.  Le prix du Forum startups investissements a été arraché par Youssouf Abdéramane, porteur du projet de fabrique des pavés à l’aide des plastiques.

Le grand prix de l’entrepreneuriat de l’année 2018 est gagné par Zamzam et Falmata toutes deux jeunes entrepreneurs dans le domaine du numérique. Ces dernières bénéficieront d’un accompagnement de six mois et d’un voyage tout frais compris auprès d’un incubateur africain.

Lors de cette Nuit, plusieurs prix concernant le Global startup weekend, l’agro-business challenge et le forum start-up investissement ont été décernés aux différents lauréats ci-dessus cités.

Pour la ministre de la formation professionnelle et des petits métiers, Madjidian Padja Ruth, la jeunesse a osé et elle a réussi. Plus loin, elle a ajouté que le destin des jeunes est dans la jeunesse.  «  Entreprendre est la meilleure chose que la jeunesse puisse faire.  Vous l’avez fait » confie cette dernière. Il est pour elle de rassurer les jeunes que son département ne ménagera aucun effort pour soutenir l’œuvre et promouvoir l’entrepreneuriat.

Le coordonnateur de la SME, Routouang Mohamed Ndonga Christian, lance un vibrant appel au public pour venir en aide aux jeunes entrepreneurs. Car, pour lui, sans un accompagnement, l’entrepreneuriat tant crier ne sera effectif.

Laisser un commentaire