Mercredi 16 juin 2021

Human of N’Djamena : “On a tellement de possibilités au Tchad maintenant, ce n’est plus comme avant” Salma Mahamat Saleh

Notre Human of N’Djamena cette semaine est Salma Mahamat Saleh. Diplômée en Comptabilité et Finance, Salma est une jeune femme passionnée par l’entreprenariat. Elle a ouvert il y a quelques mois sa boutique « Samaha », spécialisée dans la vente des produits cosmétiques.

« J’ai tout d’abord commencé des études de médecine, ensuite j’ai changé complètement de filière pour aller dans la finance. Actuellement je travaille dans une banque de la place. Le monde de la beauté féminine m’a toujours intéressé et donc j’ai décidé de lancer il y a quelques mois la boutique Samaha afin de proposer des produits qui n’existe pas au Tchad », nous confie Salma Mahamat Saleh.  Dans sa boutique, elle propose des produits cosmétiques destinés avec une grande diversité, entre autres : les fonds de teint, les ombres à paupières, les mascaras, les vernis, les rouges à lèvres et les accessoires qui vont avec. On y trouve également des bijoux, des colliers, des boucles d’oreilles ainsi que des produits esthétiques locaux.

Pour son projet, Salma a été suivie par quelques-unes de ses amies qui lui sont venues en appui. Selon elle, Samaha vient du mot arabe Samha (beauté) et veut dire  « Sa beauté ». « Le concept Samaha, ce n’est pas juste une boutique où on vient acheter des produits et repartir. C’est plus un endroit de retrouvailles et de convivialité entre femmes. On essaye ensemble de montrer à chaque femme comment se valoriser et comment prendre confiance en soi, pourquoi pas par la beauté », nous informe-t-elle.

Salma Mahamat Saleh demande aux jeunes femmes « de suivre leurs rêves, d’essayer d’avoir une vision et de tout faire pour la développer. » A elle de poursuivre, « on a tellement de possibilités au Tchad maintenant, ce n’est plus comme avant ».

Selon Salma, les femmes peuvent mettre en avant leurs idées et se lancer dans n’importe quelle activité. « J’aime beaucoup lancer mes propres activités, c’est plus passionnant que de travailler pour quelqu’un. C’est mieux de se battre soi-même et de mettre ses idées en avant », conclut-elle.

Ecobank 2

Laisser un commentaire

économie

Iyalat : “Lingui” le film de Mahamat Saleh Haroun en compétition pour le Festival de Cannes 2021

Au Festival de Cannes 2021, 24 films seront en lice dans la compétition officielle, dont celui de notre compatriote le cinéaste Mahamat Saleh Haroun....

Djangbeye Rebecca, la seule femme cheffe de canton au Tchad

La deuxième conférence des autorités coutumières et traditionnelles s’est tenue du 28 au 29 mai 2021 mai à N’Djamena. A cette occasion, Tchadinfos vous...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

SOGE 3

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
231 votes · 232 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité