Guéra : la 6e édition du festival des cultures nomades est lancée à Mongo

Guéra : la 6e édition du festival des cultures nomades est lancée à Mongo

Le festival des cultures nomades, édition de 2020, s’est ouvert ce matin au village Termel, localité située à 6 kilomètres de Mongo,chef-lieu de la province du Guéra.

L’objectif principal de ce festival entre dans le cadre de la cohabitation pacifique entre les éleveurs et agriculteurs, le brassage culturel et la promotion des valeurs des cultures arabes nomades. C’était sous la houlette du secrétaire général de la province du Guéra, accompagné des responsables administratifs, civils et militaires ainsi qu’un nombre important des festivaliers et population venue pour la circonstance que ledit festival a été lancé.

Ouvrant la cérémonie, le coordonnateur de l’ONG Guéra Touristique, Hassan Abdoulaye a d’abord salué l’assistance d’avoir répondu présent à cette cérémonie marquant la 6e édition du festival des cultures nomades.

La représentante du service de coopération de l’ambassade de France au Tchad, Zenab Moustapha a, dans son allocution, fait savoir que l’ONG Guéra Touristique avec l’ambassade de France au Tchad ont un partenariat et sont en étroite collaboration. C’est pourquoi elle se félicite du travail abattu par l’organisation de ce festival car ce dernier entre dans le cadre du développement des cultures nomades.

Le secrétaire général de la province du Guéra, Djerambeté Dingamyo, représentant le gouverneur, a salué les invités ainsi que les festivaliers venus de divers horizons.

Pour lui, la 6e édition du festival des cultures nomades qui se déroulera du 26 au 27 décembre se fixe pour objectif essentiel de promouvoir dans la province du Guéra les valeurs de la culture arabe nomade, l’éducation des filles et garçons nomades, le tourisme, la protection de l’environnement et la sauvegarde des espèces animales et végétales menacées de disparition, l’accès à l’eau potable en milieu nomade, la sensibilisation contre les méfaits de certaines pratiques coutumières et traditionnelles comme le mariage d’enfant et l’excision, etc.

Le secrétaire général de la province du Guéra de poursuivre que ces objectifs sont en parfaite adéquation avec la politique prônée par le Maréchal Idriss Deby Itno, qui met un point d’honneur sur la valorisation des cultures tchadiennes.

Plusieurs musiques folkloriques et différentes danses traditionnelles, la présence des dromadaires et des chevaux, etc. rythment ce festival.

Bechir Badjoury

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :