Entrepreneuriat : Khadidja Hissein Hassan crée une coopérative pour  la production et la transformation de produits agricoles bio

Entrepreneuriat : Khadidja Hissein Hassan crée une coopérative pour la production et la transformation de produits agricoles bio

Le désir des jeunes tchadiens à s’autonomiser aiguise leur ingéniosité et leur créativité. Khadidja Hissein Hassan est l’une de ces talents qui a réussi à mettre en place cette année une coopérative dénommée ‘’Femmes et synergie” pour la production et la transformation des produits agricoles.

Alors que son parcours académique ne lui permet pas d’être agripreneuse, Khadidja Hissein, a compris très tôt que les diplômes, dans certains cas, ne servent qu’à créer son propre destin.  Juste après la fin de ses études en droit et en histoire-géographie, elle décide de se lancer dans l’entrepreneuriat.

Après plusieurs coaching et accompagnements, la jeune femme, crée en janvier 2020 la coopérative ‘’Femme et synergie’’ spécialisée dans la production et la transformation des produits agricoles bio. « Nous avons au début commencé avec la phase de test des échantillons de culture d’ail et d’oignon mais actuellement nous avons étendu nos activités à plusieurs autres cultures », explique-t-elle.

Malgré les moyens rudimentaires, la coopérative, avec une vingtaine de femmes basées dans la province de Chari-Baguirmi, réussi à transformer en poudre plusieurs produits tels que l’ail, gingembre, oignon, gombo, viande, piment, une purée (oignon, ail), les 7épices (combinaison de 7 différents épices)… « On transforme d’une meilleure manière les aliments qui pourrissent parfois suite à la mévente », souligne Khadidja.

les différents produits de la Coopérative

La jeune femme qui définit aujourd’hui sa coopérative comme – ‘’plusieurs actions qui se mettent ensemble pour engendrer une création de valeurs’’ , cherche à apporter une solution aux problèmes liés à l’insécurité alimentaire en offrant une alimentation saine mais surtout permettre à la population d’obtenir facilement certains produits saisonniers au moment de rupture.

Au-delà de l’aspect économique, Khadidja compte à travers sa coopérative améliorer les conditions de vie des femmes rurales. « Avec nos petits bénéfices issus de la vente de nos produits que nous avions réussi à placer dans quelques supermarchés, alimentations et des sites de vente en ligne, nous nous prenons en charge. La coopérative a permis à beaucoup de femmes de la coopérative de se prendre en charge », confie-t-elle.

Selon la responsable de ‘’Femmes et synergie’’, les difficultés de la coopérative sont multiples : financement pour la réalisation des projets ; une formation pour un renforcement des capacités ; un appui matériel ; un vaste terrain pour la production…

Au vu de ces difficultés, l’entrepreneuse lance un appel aux autorités et personnes de bonne volonté de lui venir en aide.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :