mardi 5 juillet 2022

Littérature : Mbernobji Sosthène publie « Le revenant de Nokou »

L’écrivain Mbernodji Sosthène a, ce matin, présenté et dédicacé son livre intitulé : « Le revenant de Nokou ».  Un ouvrage qui dénonce les maux qui gangrènent le pays, mais aussi magnifie son paysage naturel.   

Après son 1er livre titré « Le jardinier du Logone », paru en 2013 en France, Mbernodji Sosthène sort « Le revenant de Nokou ». La présentation et la dédicace de ce recueil de nouvelles sont faites ce 5 février. « Ce livre est ma nouvelle prise de parole pour faire étalage de toutes mes préoccupations, de mes désespoirs, mais surtout de mon profond désarroi », explique l’auteur, qui dit rendre hommage à tous ceux qui luttent pour un Tchad de Justice.

« Le revenant de Nokou » évoque aussi le potentiel touristique du Guera, partant du Tchad, qui mérite d’être valorisé.  « J’ai visité le Guera en 2002. J’étais alors en terminale. Le paysage pittoresque m’a alors fasciné dans l’absolu. Abtouyour à Bitkine mais surtout la reine du Guera, cette chaine montagneuse qui veille sur Mongo. Elle peut faire du Tchad une destination touristique si l’on a des autorités conséquentes », interpelle Mbernodji Sosthène.

Lire aussi: Mbernodji Sosthène, la figure de proue de la littérature tchadienne

Pour le critique littéraire du livre, Djikoloum Patrice, ce recueil de nouvelles est l’écrit d’un auteur « éminemment » engagé. « A travers ses cinq récits brefs qui portent le souffle épique d’un dévoilement du quotidien des Tchadiens (…) La virulence du ton et le réquisitoire dressé par l’auteur contre la mauvaise gouvernance et son corollaire de rebellions armées, de pauvreté, de misère, contre le terrorisme, les abus du post-colonialisme, les mœurs infectes de la société telles que l’infidélité des hauts cadres, la violence aveugle de la police, la corruption en milieu judiciaire tranchent avec le volume du recueil ( 51 pages, éditions Le Souffle ) du grand écrivain », apprécie-t-il.

Lire aussi: Littérature : la 8e édition du festival international “Le Souffle de l’harmattan” lancée

Mbernodji Sosthène est un journaliste, écrivain, enseignant de français et activiste des droits humains. Il a fondé l’agence littéraire « Le Souffle » et les éditions « Le Souffle » qu’il dirige. Personnage clé de la littérature tchadienne, Mbernodji Sosthène a également initié le festival international « Le souffle de l’harmattan ».

Laisser un commentaire

économie

Une cinquantaine d’acteurs de la société civile formés sur le processus d’une transition démocratique au Tchad

Le comité de pilotage de la plateforme interconfessionnelle sur l’initiative citoyenne d’appui au processus de transition démocratique au Tchad organise du 4 au 5...

La CBT bénéficie d’une ligne de crédit de 15 milliards à la BDEAC

La Banque de Développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) a accordé une ligne de crédit de 15 milliards à la Commercial Bank Tchad...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
842 votes · 843 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité