Festival Dary : l’événement a prouvé que le Tchad est pluriel et ainsi plus fort

Festival Dary : l’événement a prouvé que le Tchad est pluriel et ainsi plus fort

Après 12 jours de danses, d’expositions, de prestations musicales, d’humour… le festival Dary s’est achevé le mercredi 2 janvier 2019.

Une première au Tchad, un festival qui dure 12 jours dans un endroit qui symbolise l’unité et la fraternité du peuple tchadien, la place de la Nation. Dary est une grande rencontre mais aussi un grand rendez-vous de donner et de recevoir. Les richesses culturelles et artistiques des 23 provinces sont immenses. Chacune d’elle se distingue par son originalité. « C’est une occasion qui nous a permis de démontrer l’élégance de notre style » dit la ministre en charge de la culture, Mme Madeleine Alingué. Dary a prouvé que le Tchad est pluriel et ainsi est plus fort. Ce sont plus de 50 artistes nationaux et internationaux qui ont émoustillé un public bigarré, chaleureux et avide de connaitre sa culture et celles des autres.

Le festival Dary s’est avéré être un véritable espace de découverte. Il a drainé environ 5 000 visiteurs par jour à en croire les organisateurs. Un chiffre qui témoigne encore que les Tchadiens accordent une grande place à leurs cultures. Les femmes et les jeunes filles se sont emparées de leurs plus beaux atours, les hommes et les jeunes garçons enturbannés ou en costume traditionnelle selon les sensibilités culturelles de chacun. Plus important encore, les parents accompagnés de leurs progénitures, une manière d’incruster dans l’esprit de ces enfants, la culture de diversité et de différence donc d’acceptation.

Dary était une occasion de connaitre Dary (mon pays). « J’ai découvert des choses qui sont plus importantes encore que ma culture » dit un visiteur. Selon lui, sans voyager, l’on a découvert tout un pays, dans toutes ses composantes dans un seul endroit. La place de la Nation n’a jamais joué son véritable rôle qu’au moment de Dary. Y entrer, visiter les stands des régions, les danses traditionnelles et bien d’autres permet d’en sortir moins idiot. C’était une véritable école    avec ses normes et ses pédagogies. Pendant ces 12 jours, on peut affirmer sans risque aucune que le Tchad à travers ce festival à la place de la Nation devient un centre culturel d’Afrique et du Monde.

Plus fort encore, Dary a fait comprendre que sans la culture, aucun développement n’est possible. C’est un premier pas mais un pas de géant. « Nous renouvèlerons cette expérience pour vous et pour le Tchad » promet la ministre Madeleine Alingué.

Un commentaire

  1. Djimet
    4 janvier 2019 at 20 h 32 min Répondre

    “Le festival des arts et de la culture “Dary” est un rêve vieux de 10 ans qui se réalise ” dixit Abdelkerim Ahmadye Bahut, Président du Conseil Économique, Social et Culturel du Tchad. Selon lui, son institution a traité à la 2e session ordinaire de 2008, le thème : “La promotion de la culture au Tchad”. À l’issue des travaux de cette session, les conseillers, membres de l’instition avaient recommandé aux pouvoirs publics d’instituer “un festival national des arts et de la culture en abrégé FENAC” a-t-il révélé.

Laisser un commentaire