Festival Dary : « c’est l’ignorance de la culture de l’autre qui favorise la stigmatisation », Abdoulaye Saleh

Festival Dary : « c’est l’ignorance de la culture de l’autre qui favorise la stigmatisation », Abdoulaye Saleh

Après la clôture du festival artistique et culturel « Dary », les réactions des visiteurs et participants continuent d’être recueillies par la rédaction de votre site Tchadinfos.com. Ils sont jeunes, femmes et hommes de toutes les catégories d’âge à faire le tour du village artistique à la Place de la nation. Dr Abdoulaye Saleh, enseignant-chercheur à l’Ecole Nationale Supérieure des Travaux Publics (ENSTP) fait partie de ces derniers. Il a accepté de répondre à nos questions.

Tchadinfos.com : Bonjour monsieur ! Comment appréciez-vous le festival Dary?                   

Abdoulaye Saleh : Bonjour ! Je crois que c’est une bonne initiative, car ça nous fait revivre nos cultures. C’est vrai, nous autres, nous avons vécu ce genre d’ambiance mais pour les plus jeunes c’est vraiment une découverte importante. Le fait de découvrir les danses du terroir est vraiment une bonne chose pour ces derniers.

Qu’est-ce-qui vous a le plus marqué durant ce festival ?

A. Seleh : Ce qui m’a marqué particulièrement, c’est la découverte de la culture tchadienne dans toute sa diversité…Et c’est ça même le fondement de la paix parce que c’est l’ignorance de la culture de l’autre qui favorise le manque de respect entre les citoyens et la stigmatisation entre les uns et les autres. Cette découverte permet de respecter la valeur de la culture de l’autre. C’est comme ça  que nous les lamyfortains nous vivions.

Avez-vous quelque chose à ajouter ?

A. Saleh : Il ne faut pas que cette édition soit la dernière, parce que je crois que les Tchadiens aiment ce genre de rencontre. C’est vraiment important pour l’unité du pays. Aussi il faut que les organisateurs renforcent la discipline à l’entrée.

Laisser un commentaire