Culture : Top chrono pour le  mois du livre et de la lecture

Culture : Top chrono pour le mois du livre et de la lecture

LITTÉRATURE – Madeleine Alingué, ministre en charge de la Culture a lancé officiellement le mois du livre et de la lecture ce lundi. De nombreuses personnes sont venues assister à cette cérémonie à la Bibliothèque nationale.

L’ambiance est vivante dès l’entrée de la Bibliothèque nationale. Des portraits de plusieurs écrivains tchadiens sont disposés dans le hall. En effet, ce lundi 4 novembre débute la 3 e édition du mois international du livre et de la lecture. Placée sur le thème : « La vie est un roman », cette édition met en exergue le genre romanesque.

Le collectif des conteurs du Tchad ouvre la cérémonie avec deux contes théâtralisés revisitant les origines de Toumaï et de Kelou Bital Diguel. Il a été suivi de l’artiste chanteur Abdoulaye Nderguet qui a solifié deux titres qui parlent de la paix et du vivre-ensemble. Le coordinateur général de la Maison des patrimoines culturels du Tchad, Arnaud Dingammadji par ailleurs président du comité d’organisation de ce mois du livre et de la lecture a ouvert le bal des discours.

Le livre est une source où chacun, jeune ou adulte, trouve de quoi se désaltérer, une boite renfermant un trésor insoupçonné. Le livre apporte la lumière là où les populations sont enveloppées dans les ténèbres de l’ignorance“, vante Madeleine Alingué, ministre de la Culture. Sur la thématique romanesque retenue pour ce mois, Madeleine Alingué indique l’importance de l’oeuvre : “Le roman est, en effet, pour nous, un outil d’expression et d’échanges qui permet aux hommes et aux femmes de vivre leur temps et d’entrevoir un avenir meilleur calqué sur les expériences de la vie courante.

Le mois du livre et de la lecture s’achèvera le 30 novembre par la remise du Grand Prix Littéraire. Durant tout ce mois, la lecture et le livre seront célébrés dans toutes les provinces du pays à travers des lectures publiques, des dialogues littéraires, des expositions-vente des livres, des ateliers d’écriture, des donations de livre dans des bibliothèques communales, ainsi que la dédicace du livre de l’ancien président Goukouni Weddeye. Les Maisons de culture, les centres de lecture et d’animation culturelle (Clac), les centres culturels et lycées accueilleront ces activités.

Cette édition, l’écrivain choisi pour le Grand Prix Littéraire est Zakaria Fadoul Khidir, un universitaire et écrivain vivant au Tchad. Les années précédentes, les lauréats de ce prix étaient respectivement Noël Djekery en 2017 et Koulsy Lamko en 2018.

Lire aussi : Qui est Koulsy Lamko ?

Enfin, Madeleine Alingué invite les Tchadiens à participer massivement au mois international du livre et de la lecture « car il n’y en a qu’un seul par an », précise-t-elle. Pour clore cette cérémonie, Ahmat Taboye, écrivain de son état, a présenté la leçon inaugurale sur le parcours de la littérature tchadienne. Enfin, les officiels ont visité l’exposition photo des écrivains tchadiens disposée dans le hall.

Lire aussi : le Tchad vit au rythme de la 2ème édition du mois du livre et de la lecture

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :